préau

préau

n.m.
1. Partie couverte de la cour, dans une école : Des préaux spacieux.
2. Cour intérieure d'une prison, d'un cloître.

préau

(pʀeo)
nom masculin pluriel préaux
partie couverte, dans la cour d'une école Les élèves s'abritent sous le préau.

PRÉAU

(pré-ô) s. m.
Petit pré (inusité en ce sens).
Espace découvert au milieu d'un cloître.
Les jansénistes.... remplirent Paris de convulsions et attirèrent le monde à leur préau [VOLT., Dict. phil. Convulsions.]
Cour d'une prison.
J'apprends, madame, que vous avez perdu M. d'Argenson.... nous sommes tous comme des prisonniers condamnés à mort, qui s'amusent un moment sur le préau, jusqu'à ce qu'on vienne les chercher pour les expédier ; cette idée est plus vraie que consolante [VOLT., Lett. Mme du Deffant, 31 août 1764]
Salle où les élèves d'une école prennent leurs récréations. Endroit d'une école primaire où les élèves prennent leur rang pour entrer en classe.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Issons [sortons] nous en là fors en cest prael [, Ronc. p. 201]
  • XIIIe s.
    Dortor et refretor avoient, belle yglise, Vergiés, praiaux et troilles, trop beau leu à devise [RUTEB., 184]
    Et en toutes les autres eles [ailes] et en prael du milieu mangoient de chevaliers si grant foison, que je ne scé le nombre [JOINV., 206]
  • XVe s.
    Les prez sont près, les jardins deduisables, Les beaux preaulx, fontenis bel et cler [E. DESCH., le Bois de Vincennes.]
  • XVIe s.
    Un preau couvert de cerisiers et bien clos de haies de rosiers et de grosseillers fort hauts [MARG., Nouv. XLIV]

ÉTYMOLOGIE

  • Prov. pradelh, prael ; espagn. pradillo ; ital. pratello ; du latin pratellum, diminutif de pratum, pré. Dans l'ancienne langue, preaus est le nominatif, preel est le régime.

préau

PRÉAU. n. m. Petit pré. Il est vieux en ce sens.

Il se dit spécialement de l'Espace découvert qui est au milieu du cloître des maisons religieuses.

Il se dit encore de la Cour d'une prison. Ce prisonnier se promène dans le préau. Il a la liberté du préau.

Il se dit aussi, dans les écoles, d'une Partie couverte de la cour où les enfants prennent leurs récréations quand il pleut.

preau

Preau ou petit pré, Pratulum.

Prisonniers par le preau de la Conciergerie, Custodiae quibus in pratensi ambulatione spatiari diurnis horis licet. B.

Les preaux, Stibadia cespititia. B.

préau


PRÉAU, s. m. [Pré-o; 1reé fer. plur. préaux.] Autrefois, petit pré. = Il ne se dit plus que de la cour d'une prison et de cet espace découvert, qui est au milieu du cloître des maisons Religieûses.

Traductions

préau

חצר פנימית (נ), חָצֵר

préau

[préaux] (pl) [pʀeo] nm
[école] → covered playground
[monastère, prison] → inner courtyard