précis, ise

PRÉCIS, ISE1

(pré-sî, si-z') adj.
Exactement circonscrit, dont on a retranché tout ce qui est superflu.
Créon bannit Médée ; et ses ordres précis Dans son bannissement enveloppaient ses fils [CORN., Médée, III, 2]
Un aveu plus précis.... [ID., Agésil. I, 2]
Ses paroles précises [de Louis XIV parlant aux ambassadeurs] sont l'image de la justesse qui règne dans ses pensées [BOSSUET, Mar.-Thér.]
Expliquer sa foi en termes précis [ID., Euchar. II, 1]
Ces fortes expressions par lesquelles l'Écriture sainte exagère l'inconstance des choses humaines devaient être pour cette princesse si précises et si littérales [ID., Duch. d'Orl.]
Le roi voulut un détail précis de l'aventure [HAMILT., Gramm. 8]
Elle [la géométrie] est, pour ainsi dire, la mesure la plus précise de notre esprit, de son degré d'étendue, de sagacité, de profondeur, de justesse [D'ALEMB., Éloges, Bernoulli.]
Les mots de courage, de modestie, d'honneur, de vice, de vertu, tous si communs dans les conversations, sont-ils des signes d'idées bien précises ? [DUCLOS, Œuvr. t. X, p. 94]
Faire des demandes précises, faire en justice des demandes expresses et formelles. Prendre des mesures précises, prendre des mesures justes et allant au but. Dire quelque chose de précis, dire quelque chose de formel. Adverbialement.
Il faut opiner net et précis, puisque votre rapport est fait [SAINT-SIMON, 470, 212]
Qui ne dit rien de trop, où il n'y a rien de superflu, en parlant du discours et du style. Style précis. Il se dit aussi des personnes.
Ocellus de Lucanie, Timée de Locres, auteurs moins brillants, mais plus profonds et plus précis que les précédents [BARTHÉL., Anach. ch. 29]
Homme précis, celui qui met de la précision dans son langage, dans ses écrits. Substantivement. Le précis, ce qui est précis. Pour la distinction de précis et concis, voy. CONCISION.
Fixe, déterminé, arrêté. Un temps, un jour précis.
Voulez-vous qu'il y coure à vos heures précises ? [MOL., Tart. II, 2]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Un commandement precis et prefix [MONT., I, 60]
    Tous nombres ne sont pas vrays quarrés, en tant que d'eulx l'on ne peult avoir racine quarrée precize [, Arismétique, f. 32]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. praecisus, précis, proprement à quoi on a retranché, de prae, et caedere, couper.