prédication


Recherches associées à prédication: prédicateur, prédiction

prédication

n.f.
Action de prêcher devant des fidèles : La prédication d'un pasteur homélie, sermon

PRÉDICATION

(pré-di-ka-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
Action de prêcher (au sens actif).
Le prédicateur qui parle au dehors ne fait qu'un seul sermon pour tout un grand peuple ; mais le prédicateur du dedans, je veux dire le Saint-Esprit, fait autant de prédications différentes qu'il y a de personnes différentes dans l'auditoire ; car il parle à chacun en particulier, et lui applique, selon ses besoins, la parole de la vie éternelle [BOSSUET, la Vallière.]
La prédication commence ; les apôtres rendent témoignage à Jésus-Christ [ID., Hist. II, 7]
En deux prédications de saint Pierre huit mille Juifs se convertissent [ID., ib. II, 7]
L'Alcoran est un recueil de révélations ridicules et de prédications vagues et incohérentes, mais de lois très bonnes pour le moment ou Mahomet vivait [VOLT., Dict. phil. Alcoran.]
Au sens passif. La prédication de la croix.
Il [Jésus-Christ] a voulu commencer son ministère par la prédication de la pénitence [PASC., Factum pour les curés d'Amiens]
La prédication de l'Évangile est répandue dans tout le monde ; mais plût au ciel qu'il en fût de même de la foi ! [BOURDAL., 3e dim. après l'Épiphan, Dominic, t. I, p. 13C.]
Se dit quelquefois pour sermon.
Parce que vous ne manquez pas peut-être une prédication, vous vous faites de cette assiduité un prétendu mérite [BOURDAL., Dim. de la Sexagésime, Dominic. t. I, p. 413]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Je annunce tutes les tues [toutes tes] predicatiuns es portes de la fille Syon [, Liber psalm. p. 97]
  • XIIIe s.
    Patriz.... Alad en predicaciun En Yrlande od [avec] devociun [MARIE, Purgatoire, 193]
  • XVe s.
    Si fu moult volontiers ouï, car bien sçut faire la predication [FROISS., II, III, 81]
  • XVIe s.
    Ouïr sermons et predications [MARG., Nouv. V]

ÉTYMOLOGIE

  • Prov. predicatio ; espagn. predicacion ; portug. pregacão ; ital. predicazione ; du lat. praedicationem, de praedicare (voy. PRÊCHER).

prédication

PRÉDICATION. n. f. Action de prêcher. La prédication de l'Évangile. Se préparer, s'appliquer à la prédication.

Il signifie aussi Sermon, discours pour annoncer la parole de Dieu et pour exciter à la pratique de la vertu. Assister à la prédication.

predication

Predication, Concio.

Predications qui n'ont point de vigueur, Conciones intermortuae.

prédication


PRÉDICATION, s. fém. [Prédika-cion, en vers, ci-on: 1re é fer.] 1°. Action de précher: "La prédication de l'Évangile. = 2°. Sermon. L'Ab. Girard trouve cette diférence entre ces deux mots, qu'on nome prédications, les discours faits aux Infidèles, pour leur anoncer l'Évangile; et Sermons, ceux qui sont faits aux Chrétiens pour nourrir leur piété. "Les Apôtres ont fait autrefois des prédications, remplies de solides vérités: les Prêtres font aujourd'hui des Sermons, pleins de brillantes figûres. — Quand on dit (absolument) la prédication, on entend l'art de la chaire. "On s'aplique à la prédication et l'on fait un Sermon: l'une est la fonction du Prédicateur: l'aûtre est son ouvrage. "Les jeunes éclésiastiques, qui cherchent à briller, s'atachent à la prédication, et négligent la science. La plupart des Sermons sont de la troisième main dans le débit: l'Auteur et le copiste en ont fait leur profit avant l'Orateur. GIR. Synon. = L'Académie ne dit prédication, dans le sens de Sermon, que dans un sens général et indéfini. "Aler, assister à la prédication. Entendre la prédication. — Il me semble que, même dans cet emploi, Sermon est plus d'usage. Dans un sens particularisé, on dit toujours Sermon. "Voilà un beau Sermon: ainsi parlent les honêtes gens. Le Peuple dit: "Voilà une belle prédication.

Synonymes et Contraires

prédication

nom féminin prédication
Ce qui est prêché.
Traductions

prédication

דרשנות (נ), הטפה (נ), הַטָּפָה