prémédité, ée

PRÉMÉDITÉ, ÉE

(pré-mé-di-té, tée) part. passé de préméditer
Ce calme paraît assez prémédité Pour ne répondre pas de sa tranquillité [CORN., Suréna, III, 1]
Il me faudrait pour l'ambassade Quelque discours prémédité [MOL., Amph. I, 1]
Avoir pris le désordre de Vassi pour une entreprise préméditée par le duc de Guise [BOSSUET, Variat. x, 42]
Elle réunit la vivacité naturelle à la grâce préméditée [STAËL, Corinne, XVI, 1]
De dessein prémédité, avec intention expresse, formelle.