prémisses


Recherches associées à prémisses: prémices

PRÉMISSES

(pré-mi-s') s. f. plur.
La majeure et la mineure d'un syllogisme, qui précèdent ordinairement la conclusion.
Si une des prémisses est particulière, la conclusion doit aussi être particulière ; et, si une des prémisses est négative, la conclusion doit aussi être négative [DUMARS., Œuv. t. V, p. 337]
Au sing. Une prémisse. Quelle prémisse manque dans cet enthymème : je pense, donc je suis ? Ce singulier n'est pas admis par l'Académie ; mais il est bon.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Comme en speculative l'en peut faire vraie conclusion par faulz sillogisme de falses premisses [ORESME, Eth. 183]
  • XVe s.
    Si fut le chevalier demandé et examiné.... il leur respondit bellement et sagement, selon la premisse que vous avez ouïe ci-dessus [FROISS., II, II, 104]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. praemissa, sous-entendu sententia, proposition mise en avant, de prae, en avant, et mittere, envoyer (voy. METTRE).