préordonner

PRÉORDONNER

(pré-or-do-né) v. a.
Ordonner, disposer à l'avance.
Si elle [la réforme] était bien revenue de l'abominable erreur de faire Dieu auteur du péché, de dire qu'il le préordonne et pousse les hommes aux crimes énormes [BOSSUET, 2e avert. 8]
Nie-t-il [Jurieu] que ceux de son parti aient enseigné que Dieu préordonne les hommes aux péchés ? [ID., ib. 7]
Absolument.
Que fallait-il donc dire, si ce n'est pas assez de dire que Dieu préordonne, que Dieu pousse, que Dieu est cause ? [BOSSUET, 2e avert. 8]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    La voye j'ay preordonnée Tout ensement que la rosée [, la Fontaine, 1007]
  • XVIe s.
    Il argue que la gloire est aucunement preordonnée aux esleus pour leurs merites [CALV., Instit. 753]
    Le temps qui leur avoit esté prescript et preordonné [MONT., I, 3]

ÉTYMOLOGIE

  • Pré..., préfixe, et ordonner.