prévarication

(Mot repris de prévarications)
Recherches associées à prévarications: prévariquer

prévarication

n.f. [ lat. praevaricatio, de varicare, écarter les jambes, de varus, cagneux ]
Action d'une personne qui manque aux devoirs de sa charge ; spécial., détournement de fonds publics : Des fonctionnaires coupables de prévarication concussion, malversation

prévarication

(pʀevaʀikasjɔ̃)
nom féminin
détournement d'argent par un fonctionnaire être accusé de prévarication

PRÉVARICATION

(pré-va-ri-ka-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
Action de prévariquer.
Les lois laissaient un libre cours aux prévarications, parce qu'elles ne prescrivaient ni les formes ni les principes qu'on devait suivre invariablement dans les jugements [CONDILL., Hist. anc. XI, 4]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Li oil [les yeux] ki estoient malement enlumineit en la prevarication [ST BERN., 559]
  • XVIe s.
    Or avoit-il promis [Du Perron] de faire une prévarication subtile, de laquelle estant sur le poinct.... [D'AUB., Hist. III, 365]
    J'oserois croire qu'il [Socrate] s'y presta aulcunement lui mesme [à sa condamnation], par prevarication, à desseing, ayant de si prez à souffrir l'engourdissement des riches allures de son esprit [MONT., III, 274]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. praevaricationem (voyez PRÉVARIQUER).

prévarication

PRÉVARICATION. n. f. Action de s'écarter de la justice, de manquer au devoir de sa charge, aux obligations de son ministère. Il est accusé de prévarication. C'est une prévarication manifeste, une prévarication honteuse.

prevarication

Prevarication, Praeuaricatio.

Synonymes et Contraires

prévarication

nom féminin prévarication
Fait de manquer à ses obligations.
concussion, malversation -littéraire: exaction -vieux: forfaiture, péculat.
Traductions

prévarication

עשיית עושר ולא במשפט (נ), קלקול המידות (ז)

prévarication

παρεκτροπή

prévarication

prevaricazione

prévarication

[pʀevaʀikasjɔ̃] nfmaladministration