prévaricateur

(Mot repris de prévaricatrices)

prévaricateur, trice

adj. et n.
Qui se rend coupable de prévarication : Des inspecteurs prévaricateurs intègre

PRÉVARICATEUR

(pré-va-ri-ka-teur) s. m.
Celui qui prévarique.
J'ai regardé comme des prévaricateurs tous les pécheurs de la terre [SACI, Bible, Psaumes, CXVIII, 119]
Ce fut de la sorte que Menelaüs, prévaricateur de la loi, mourut sans que son corps fût mis en terre [ID., Machab. II, XIII, 7]
Fig.
Jamais on ne me verra, prévaricateur de la vérité, plier dans mes égarements mes maximes à ma conduite [J. J. ROUSS., Lett. à Me B. 17 janv. 1770]
Adj. Un juge prévaricateur.
Une loi.... qui réduisait les plus zélés citoyens à l'alternative ou de se perdre eux-mêmes par un conseil fidèle et courageux, ou de laisser périr leur patrie par un silence timide et prévaricateur [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. VI, p. 58, dans POUGENS]
Il se dit aussi au féminin (non donné par l'Académie).
Tu engendreras dans la douleur, dit Dieu à la femme prévaricatrice [DIDER., Nouv. pens. phil. 37]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Juge prevaricateur [ORESME, Thèse de MEUNIER.]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et espagn. prevaricador ; ital. prevaricatore ; du lat. praevaricatorem (voy. PRÉVARIQUER).

prévaricateur

PRÉVARICATEUR, TRICE. n. Celui, celle qui prévarique. Je serais un prévaricateur, si je faisais telle chose. Punir les prévaricateurs.

Il s'emploie aussi adjectivement. Un magistrat prévaricateur.

prevaricateur

Prevaricateur, qui fait semblant de plaider contre aucun, et neantmoins il s'entend avec luy, Praeuaricator.

prévaricateur


PRÉVARICATEUR, s. m. PRÉVARICATION, s. f. PRÉVARIQUER, v. n. [Prévari-kateur, ka-cion, ; 1re é fer. dern. é aussi fer. dans le verbe.] Prévariquer, c'est trahir la cause, l'intérêt des persones qu'on est obligé de défendre; c'est agir contre les obligations de son ministère. Prévaricateur, celui qui prévarique. Prévarication, action de prévariquer. "Cet Avocat, ce Procureur a prévariqué: c'est un prévaricateur: il est acusé de prévarication: sa conduite est une prévarication manifeste.
   Rem. Suivant La Touche, ces mots se disent proprement des Avocats et des Procureurs, qui trahissent leurs parties; mais ils ne laissent pas aussi de se dire des aûtres persones. "Nous sommes tous des prévaricateurs, qui avons trahi la cause de Dieu. "Il a prévariqué dans sa charge. = On le dit sur-tout des Ministres de la Religion, quand ils trahissent leur ministère.

Traductions

prévaricateur

מועל בתפקידו (ת)

prévaricateur

korrupt