prêtrophobe

PRÊTROPHOBE

(prê-tro-fo-b') s. m.
Celui qui craint et par suite hait les prêtres.
C'est Homais... celui qui peint le mieux notre époque sceptique, un enragé, ce qu'on appelle le prêtrophobe, [, Plaid. de M. Sénard, dans Mme Bovary, par Flaubert, éd. Charpentier, 1874, p. 465]
Notre vieil ami.... nous disait : c'est d'une vérité frappante, c'est bien le portrait du prêtrophobe que la soutane fait rêver au linceul, qui exècre l'une un peu par épouvante de l'autre, [, ib. p. 466]

ÉTYMOLOGIE

  • Mot hybride de prêtre, et du grec, craindre.