prairie

(Mot repris de prairies)

prairie

n.f. [ de pré ]
Terrain couvert d'herbe ou de plantes fourragères herbage, pâturage

PRAIRIE

(prè-rie) s. f.
Terrain couvert de plantes herbacées, fourragères, consommées sur place par les bestiaux, ou coupées pour être mangées en vert ou desséchées.
Des bœufs, des moutons, des porcs, des chèvres paissent nuit et jour dans les prairies sans cesse renaissantes que la nature a formées à Madagascar [RAYNAL, Hist. phil. IV, 4]
Les terrains qui conviennent le mieux aux prairies sont ceux qui ont de la profondeur, pourvu qu'ils ne soient ni sablonneux, ni schisteux, ni graniteux [GENLIS, Maison rust. t. III, p. 131, dans POUGENS]
Prairie naturelle, étendue de terrain où l'herbe, une fois semée, se perpétue et se multiplie d'elle-même. Prairies artificielles, terres labourables où l'on sème, pour un certain temps, différentes herbes, comme du trèfle, du sainfoin, etc.
Il établit dans ses terres la culture des prairies artificielles, production inconnue en France dans sa jeunesse [CONDORCET, Duhamel.]
Poétiquement. L'émail des prairies, les diverses fleurs qui y croissent.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Il laisse courre tout une praerie [, Ronc. p. 55]
  • XIIIe s.
    Et fist tendre ses très [tentes] et ses pavellons en la praerie sour Seine [, Chr. de Rains, 136]
    [Au temps] Que li bos [bois] est ramés et vers [verte] la praerie [, Ch. d'Ant. I, 795]
  • XVIe s.
    Bon fut pour lui que la cavalerie catholique n'osa entrer dans la prairie qu'elle tenoit pour un marais [D'AUB., Hist. II, 267]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, praisie, prâsie ; provenç. pradaria ; esp. praderia ; ital. prateria ; du bas-lat. prataria, de pratum, pré.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • PRAIRIE. Ajoutez : - SYN. PRAIRIE, PÂTURAGE., Il y a lieu de distinguer, parmi les prairies permanentes, celles qui se fauchent, et celles qui sont pâturées sur place.
    Les premières sont les prairies proprement dites, les secondes constituent les pâturages [MATHIEU, le Reboisement des Alpes, Paris, 1875, p. 33]

prairie

PRAIRIE. n. f. Étendue de terre qui produit de l'herbe, du foin. Se promener dans une prairie. Faucher l'herbe d'une prairie. Mettre des bestiaux dans une prairie lorsqu'elle est fauchée. Des canaux pour l'irrigation des prairies.

Prairies artificielles, Terres labourables où l'on a semé différentes sortes d'herbes propres à la nourriture des animaux, comme trèfle, sainfoin, luzerne, etc.; par opposition à Prairies naturelles, Celles qui, d'elles-mêmes, produisent de l'herbe.

prairie


PRAIRIE, s. f. [Préri-e: 1reé fer. 2e lon. 3e e muet.] Mde. Dacier et le Rich. Port. écrivent prérie. Celui-ci est plus conforme à l'étymologie française (pré), mais l'usage lui est contraire. = Étendûe de terre, où croît l'herbe dont on fait le foin, ou qui sert au pâturage. Faucher l'herbe d'une prairie. Aler à la prairie, se promener dans la prairie, dans les prairies.

Synonymes et Contraires

prairie

nom féminin prairie
Terrain couvert d'herbe.
Traductions

prairie

Wiese, Anger, Aue, Au, Flur, Präriemeadow, grassland, prairie, range, pasturegrasland, weiland, weide, beemd, wei, prairie, wei(de)אחו (ז), אפר (ז), כר (ז), מערה (נ), מרעה (ז), נאות דשה (ז״ר), שדה מרעה (ז), אָחוּ, מִרְעֶה, שְׂדֵה מִרְעֵהengherbejopradera, pradoprateria, prato, pascoloprado, campinaängλιβάδιمَرْعَىloukaniittylivada牧草地목초지engłąkaлуг, прерииทุ่งหญ้าçayırbãi cỏ草地 (pʀeʀi)
nom féminin
étendue couverte d'herbe

prairie

[pʀeʀi] nfmeadow