praticien

(Mot repris de praticienne)

praticien, enne

n.
1. Personne qui pratique son métier (par opp. à théoricien).
2. Spécialiste de santé qui exerce sa profession en donnant des soins (par opp. à chercheur).

praticien

(pʀatisjɛ̃) masculin

praticienne

(pʀatisjɛn) féminin
nom
médecin qui exerce son métier auprès des malades prendre rendez-vous avec un praticien pour une opération chirurgicale

PRATICIEN

(pra-ti-siin) s. m.
Celui qui connaît la manière de procéder en justice.
Lorsqu'on vit naître des praticiens et des jurisconsultes, les pairs et les prudhommes ne furent plus en état de juger [MONTESQ., Esp. XXVIII, 42]
Il s'est dit de tous ceux qui s'occupaient d'affaires juridiques, procureurs, avocats, greffiers.
Il y avait entre eux des distinctions extérieures qui empêchaient qu'on ne prît la femme du praticien pour celle du magistrat [LA BRUY., VII]
Je l'attends à cette petite formalité, s'il l'oublie.... il perd sa somme, ou il est incontestablement déchu de son droit.... voilà ce que j'appelle une conscience de praticien [ID., XIV]
On faisait comme ce praticien à qui on produisait une fausse obligation ; il ne s'amusa point à plaider, il produisit sur-le-champ une fausse quittance [VOLT., Mœurs, Introduction, Des miracles]
Le Praticien français, titre d'un ouvrage de droit.
Va, je t'achèterai le Praticien françois [RAC., Plaid. II, 3]
Je ne sais si praticien ne serait pas mieux de quatre syllabes ; à cet égard, les poëtes doivent être juges en leur propre cause [D'OLIVET, Rem. Rac. § 11]
Terme de sculpture. Celui qui ébauche la statue que le maître achève ensuite.
Celui qui s'est plus livré à la pratique de son art qu'à la théorie.
Les plus habiles praticiens, ceux qui ont l'oreille la plus délicate et la plus fine, ne sont pas encore assez sensibles pour reconnaître la différence qu'il y a entre certains sons [MALEBR., Rech. vér. VI, I, 4]
Trop instruit lui-même pour n'être pas supérieur à cette injustice si commune parmi les praticiens, qui ne manquent guère de proscrire comme inutile toute théorie qu'ils ne sont pas en état d'entendre [CONDORCET, Duhamel.]
Adj. Il est plus praticien que théoricien.
Particulièrement. Médecin ou vétérinaire qui a acquis beaucoup d'expérience dans son art.
Je répondis que j'étais un jeune praticien, et que je ne travaillais encore que sous les auspices du docteur Sangrado [LESAGE, Gil Bl. II, 4]
Dumoulin, non pas le jurisconsulte mais le médecin, qui était aussi bon praticien que l'autre, a dit en mourant qu'il laissait deux grands médecins après lui, la diète et l'eau de rivière [VOLT., Dict. phil. Charlatan.]
Il se dit quelquefois pour empirique, celui qui exerce la médecine sans avoir obtenu un titre de capacité.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Selon les aucteurs et les praticiens [en chirurgie] [H. DE MONDEVILLE, f° 101]
    Il est prudent, parce qu'il est praticien et operatif [ORESME, Eth. 217]
  • XVe s.
    Et s'on sent son corps empirer, Aler fault aux praticiens, Qui soient bons phisiciens [E. DESCH., Notable enseign.]
    Princes, prelas grans et moyens, Maistres de la divine escole ; Clers, conseilliers, praticiens.... [ID., Poésies mss. f° 433]
  • XVIe s.
    Du temps qu'on les appeloit [les gens de loi] pragmaticiens en retenant l'origine du mot, les choses alloient autrement ; mais depuis qu'on leur a retranché une syllabe de leur nom en les appellant praticiens, ils ont bien sçu se recompenser de ce retranchement sur les bourses de ceux qui n'en pouvoient mais [H. EST., Apol. d'Hérod. p. 242, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Pratique.

praticien

PRATICIEN. n. m. Celui qui a la connaissance et l'usage des moyens pratiques. Il désigne spécialement Celui qui connaît la manière de procéder en justice. Cet avoué est habile praticien.

Il se dit aussi, dans plusieurs Arts, de Celui qui s'est plus livré à la pratique de son art qu'à la théorie.

En termes de Médecine, il se dit particulièrement des Médecins qui soignent les malades, par opposition à Ceux qui se consacrent à l'étude théorique des maladies et aux recherches de laboratoire. Ce médecin est un bon praticien; un grand praticien. Adjectivement, Un médecin praticien. Il est plus praticien que théoricien.

Dans l'Art statuaire, il désigne l'Ouvrier qui met aux points une statue de marbre ou de pierre, d'après le modèle de l'artiste.

praticien


PRATICIEN, s. m. [Prati-cien: ien n'a pas le son d'ian.] On ne le dit absolument et substantivement, que des Procureurs et des Médecins. "Ce Procureur est un grand, un habile praticien: il entend bien l'ordre et la manière de procéder en Justice. "Ce Médecin est un bon praticien, il a beaucoup d'expérience dans son art. = * Un Traducteur de Swift le dit de ceux qui mettent des règles en pratique: "L'Auteur avertit tous les Praticiens de faire atention aux préceptes qu'il leur done, et de les suivre exactement. L' Art du mensonge politique. Quand nous disons, les Praticiens, nous entendons les Procureurs, mais ce n'est pas eux que Swift a en vûe. Ce mot dans cette phrâse est un vrai anglicisme.

Traductions

praticien

醫生

praticien

praktiserende læge

praticien

개업

praticien

[pʀatisjɛ̃, jɛn] nm/fpractitioner