prélasser

(Mot repris de prelasser)

se prélasser

v.pr.
Se reposer avec abandon : Ils se sont prélassés sur la plage.

PRÉLASSER (SE)

(pré-la-sé) v. réfl.
Terme familier. Affecter un air de dignité, de gravité fastueuse.
L'âne se prélassant marche seul devant eux [le meunier et son fils] [LA FONT., Fabl. III, 1]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    J'entreprendz de entrer en leur camp, et me prelasser par les bandes, sans estre jamais descouvert [RAB., Pant. II, 24]
    Je veidz Diogenes qui se prelassoyt en magnificence [ID., ib. II, 30]
    Ils se prelatent jusques au foye et aux intestins, et entraisnent leur office jusques en leur garderobbe [MONT., IV, 158]

ÉTYMOLOGIE

  • Prélat. La formation régulière serait celle de Montaigne : se prelater, mais elle n'est pas usitée.
Traductions

prélasser

loll, lounge (səpʀelase)
verbe pronominal
se reposer, ne rien faire