premier, ière

PREMIER, IÈRE

(pre-mié, miè-r' ; dans le XVIIe siècle, on prononçait prémier, DANGEAU, Gramm. p. XIX ; au XVIe siècle, on faisait sonner l'r, PALSGRAVE, p. 60) adj.
Qui précède les autres par rapport au temps, au lieu, à l'ordre.
Or c'était un soliveau, De qui la gravité fit peur à la première [grenouille] Qui, de le voir s'aventurant, Osa bien quitter sa tanière [LA FONT., Fabl. III, 4]
La dernière chose qu'on trouve en faisant un ouvrage est de savoir celle qu'il faut mettre la première [PASC., Pens. VII, 29, édit. HAVET.]
Il [Moïse] nous fait voir.... le précepte divin donné à nos premiers parents ; ....le premier homme justement puni dans tous ses enfants ....la première promesse de la rédemption [BOSSUET, Hist. I, 1]
Caïn, le premier enfant d'Adam et d'ève, fait voir au monde naissant la première action tragique [ID., ib.]
Nemrod, le premier guerrier et le premier conquérant, est appelé dans l'Écriture un fort chasseur [ID., ib. I, 2]
Le pape saint Grégoire a donné dès les premiers siècles cet éloge singulier à la couronne de France.... [ID., Reine d'Anglet.]
C'était [la révolution anglaise] un dégoût venu de tout ce qui a de l'autorité et une démangeaison d'innover sans fin, après qu'on en a vu le premier exemple [ID., ib.]
J'ai pris sans étude et sans choix les premières paroles que j'ai trouvées dans l'Ecclésiaste [ID., Duch. d'Orl.]
Le premier qui se rencontrait était le premier immolé [FLÉCH., Hist de Théod. IV, 4]
Enfin Malherbe vint, et le premier, en France, Fit sentir dans les vers une juste cadence [BOILEAU, Art p. I]
Vous le craignez [Hippolyte] ; osez l'accuser la première Du crime dont il peut vous charger aujourd'hui [RAC., Phédre, III, 3]
Il se met le premier à table et à la première place [LA BRUY., V]
Les premiers fidèles [MASS., Mystères, Ferv. des prem. chr.]
Comparez-vous de bonne foi à ces premiers disciples [ID., ib.]
La première sainteté des chrétiens [ID., ib.]
Le premier moment de la vie Est le premier pas vers la mort [J. B. ROUSS., Odes, II, 13]
Une première représentation, et, substantivement, une première, représentation d'une pièce qui vient pour la première fois sur le théâtre. Il ne manque pas une première. Au jeu, être premier, jouer en premier. La première femme d'un homme, c'est celle qu'il avait épousée en premières noces. Premiers juges, ceux dont les sentences sont susceptibles d'appel. Premier-né, voy. NÉ, n° 7. Le premier du mois, le premier de l'an, le premier jour du mois, de l'an.
Être le premier qui.... avec le subjonctif.
êtes-vous le premier homme qui ait été créé ? [SACI, Bible, Job, XV, 7]
Les Égyptiens sont les premiers où l'on ait su les règles du gouvernement [BOSSUET, Hist. III, 3]
Le premier de tous les peuples où on voie des bibliothèques est celui d'Égypte [ID., ib. III, 3]
On met aussi l'indicatif.
Notre mère ève est la première qui a péché [BOSSUET, Sermons, 4e exh. aux ursul. de Meaux.]
Être des premiers à, être parmi ceux qui font quelque chose avant les autres.
Me trahir de cette manière ! un coquin qui doit par cent raisons être le premier à cacher les choses que je lui confie, est le premier à les aller découvrir à mon père [MOL., Scapin, II, 4]
L'avare, des premiers, rit du tableau fidèle D'un avare souvent formé sur son modèle [BOILEAU, Art p. III]
J'ai été des premières à envoyer ma vaisselle : vous y perdrez plus que moi [MAINTENON, Lett. au duc de Noailles, 9 juin 1709]
On dit dans le même sens : être le premier.
Votre science es, bien incertaine, et vous y êtes les premiers trompés [HAUTEROCHE, Crisp. méd. II, 1]
Tout le premier, le tout premier, voy. TOUT.
La cause première, Dieu. La matière première, la matière en général indépendamment de la forme.
Terme d'industrie. Matières premières, toute matière sur laquelle s'exerce l'industrie.
Terme de médecine. Les premières voies, l'estomac et les intestins.
Le premier venu, la première venue, celui, celle qui arrive le premier, la première. Par extension. Le premier venu, une personne quelconque. Prendre le premier venu, se servir du premier venu, employer la première personne qu'on rencontre. Confier son secret au premier venu, le confier sans discernement. Dans le même sens.
Laridon [chien] négligé témoignait sa tendresse à l'objet le premier passant [LA FONT., Fabl. VIII, 24]
Premier se dit absolument en un sens tout à fait analogue.
Impatient déjà de se laisser séduire Au premier imposteur armé pour me détruire [CORN., Hér. I, 1]
Et, l'achat fait, ma bague est la marque choisie Sur laquelle au premier il doit livrer Célie [MOL., l'Ét. II, 9]
On dit dans le même sens : le beau premier.
Un jour, un coq détourna Une perle qu'il donna Au beau premier lapidaire [LA FONT., Fabl. I, 20]
Cléopâtre et Cassandre [romans] Entre les beaux premiers doivent être rangés [ID., Ballade.]
Au premier jour, dans peu de jours.
La reine d'Angleterre et le prince de Galles, sa nourrice, et une remueuse uniquement seront ici au premier jour [SÉV., 498]
Devant, en avant. Je l'ai fait passer le premier.
La tête la première Me jeter du Pont-Neuf à bas dans la rivière [RÉGNIER, Sat. VIII]
Le premier étage, l'étage qui est au-dessus du rez-de-chaussée, et, s'il y a un entre-sol, au-dessus de l'entre-sol. Substantivement, le premier, le premier étage. Le premier est occupé par des Anglais.
Jamais au premier ; tenez-vous à l'office [COLLIN D'HARLEV., Vieux célib. III, 9]
Les premières loges, le premier rang de loges dans une salle de spectacle. S. f. pl. Les premières, même sens. Se placer aux premières. On dit aussi au singulier : louer une première. Les premières se dit encore des places de première classe en chemin de fer. Terme de marine. Le premier pont d'un vaisseau est celui de sa batterie basse, qui s'appelle aussi sa première batterie ; c'est, en général, le pont qui est au-dessus de l'étage ou du local appelé entre-pont.
10° Premier marque le rang, l'excellence, en parlant des personnes.
Eux, qui pour gouverner sont les premiers des hommes [CORN., Nicom. v. 1]
Mon cœur est sensiblement touché de recevoir ces marques d'amitié de la première personne de son sexe et de son siècle [VOLT., Lett. Mme du Bocage, 19 sept. 1764]
Je pourrais, il est vrai, mendier son appui, Et, son premier esclave, être tyran sous lui [ID., Brutus, II, 2]
Il [Voltaire] est resté seul avec un jésuite nommé le P. Adam qui n'est pas, à ce qu'il dit, le premier homme du monde [D'ALEMB., Lett. au roi de Pr. 15 avr. 1768]
Substantivement.
M'ont rendu le premier et de Rome et du monde [CORN., Pomp. IV, 3]
Un seigneur éminent en richesse, en puissance, Enfin de votre empire après vous le premier [RAC., Esth. II, 5]
Les premiers du sénat nous trahissent peut-être [VOLT., Catilina, I, 6]
Chacun dans son état veut être le premier [AL. DUVAL, Man. des grand. III, 8]
Il se dit des choses dans un sens analogue. L'agriculture est la première des industries. L'or est le premier des métaux.
Il [Charles II] lui vit remplir [à sa sœur Henriette] avec joie la seconde place de France, que la dignité d'un si grand royaume peut mettre en comparaison avec les premières du reste du monde [BOSSUET, Duch. d'Orl.]
Venez contempler dans la première place du monde la rare et majestueuse beauté d'une vertu.... [ID., Mar.-Thér.]
Le premier mérite auprès des hommes n'est pas d'être bon, c'est de leur être utile ou agréable [D'ALEMB., Éloges, Despréaux.]
11° Indispensable, nécessaire. La première loi de l'État est le bonheur des peuples. Les premiers besoins, les premières nécessités de la vie.
Des choses de premier besoin [RAYNAL, Hist. phil. IX, 11]
12° Qui avait existé auparavant. Rétablir les choses dans leur premier état.
S'il [le père de famille] dit en parlant du prodigue : qu'on lui rende sa première robe [BOSSUET, Mar.-Thér.]
Mais enfin rappelant son audace première [BOILEAU, Lutr. II]
Il a repris pour vous sa tendresse première [RAC., Bérén. I, 4]
Je pensai.... Que, mes sens reprenant leur première vigueur, L'amour achèverait de sortir de mon cœur [ID., Andr. I, 1]
De vastes forêts sont transportées à plusieurs milles de leur situation première [RAYNAL, Hist. phil. XIV, 25]
13° Qui n'est qu'en ébauche, en commencement. Ce n'est qu'une première idée. Le premier trait d'un tableau. La première idée est l'idée qui se présente la première et qui, par cela même, est une ébauche. L'idée première a un sens tout autre. Idée première, idée qui sert de fondement aux autres.
Il faut commencer par l'idée première qui a dû produire toutes les autres [CONDIL., Art de pens. II, 6]
Le champ de l'invention a ses limites ; et, depuis le temps qu'on écrit, presque toutes les idées premières ont été saisies, et bien ou mal exprimées [MARMONTEL, Œuv. t. IX, p. 263]
14° Titre d'honneur attaché à certaines charges. Le premier ministre. Le premier médecin de l'empereur. Le premier gentilhomme de la chambre. Le premier président, le président en chef des cours souveraines.
Bellièvre avait dans ce temps-là des vues sur la première présidence [RETZ, IV, 266]
Fig.
Que Bâville me semble aimable, Quand des magistrats le plus grand Permet que Bacchus à sa table Soit notre premier président ! [BOILEAU, Chanson.]
En premier, se dit du premier degré dans certains grades qui en ont plusieurs. Capitaine en premier.
Je ne partirai de Thionville que quand je me trouverai lieutenant en premier [P. L. COUR., Lett. I, 10]
Monsieur le premier, se disait, dans l'ancienne cour, du premier écuyer de la petite écurie de la maison du roi, par opposition à monsieur le grand, qui était le premier écuyer de la grande écurie.
Comme nous étions le plus en train, nous avons vu apparaître M. le premier [Beringhen] avec son grand deuil ; nous sommes tombés morts : pour moi, c'était de honte que j'étais morte ; car vous saurez que je n'ai rien dit à ce Caton sur la mort de sa femme [SÉV., 292]
15° Terme d'arithmétique. Nombre premier, nombre qui ne peut être divisé que par l'unité ou par lui-même. Nombres premiers entre eux, nombres qui n'ont aucun diviseur commun.
Ces nombres [4 et 8] ne sont pas nombres premiers entre eux [DESC., Mus. du nombre.]
Terme de géométrie. Figures premières, celles qui ne peuvent se diviser en figures plus simples. Le triangle et la pyramide sont des figures premières.
16° Les premiers, les seconds se dit pour ceux-ci, ceux-là, les uns, les autres.
17° Premières couleurs, sorte d'émeraudes qui se vendent au marc.
18° S. m.Terme de théâtre. Jeune premier, celui qui joue l'emploi des amoureux.
Attention ! j'entends notre jeune premier ; Son asthme le trahit du bas de l'escalier [C. DELAV., les Comédiens, I, 7]
19° Terme de jeu de paume. Un des endroits de la galerie ; il y a deux premiers dans chaque galerie, l'un plus près de la porte, l'autre de la corde.
20° Dans les charades, le premier, le premier mot simple, qui entre dans le mot composé, sujet de la charade. Mon premier, mon second ou mon dernier et mon tout.
21° Terme de musique militaire. Nom d'une batterie de caisse, la même que celle que l'on désigne par l'expression battre aux champs. Battre un premier.
22° Terme de journalisme. Premier-Paris, article qui, dans les journaux, est en tête des articles, et qui est d'ordinaire consacré à la politique. Un grand premier-Paris contenant des réflexions sur la situation. Des premiers-Paris.
23° S. f.Terme de typographie. La première, la première épreuve d'un imprimé. Lire une première. Une feuille en première, en seconde, en troisième. Côté de première, forme ou côté d'une feuille où se trouve la première page.
24° Adverbialement, premier, d'abord.
Las ! voici bien l'endroit où premier je la vis [RÉGNIER, Plainte.]
Peste soit qui premier trouva l'invention De s'affliger l'esprit de cette vision ! [MOL., Sgan. 17]
Cette locution a vieilli ; cependant, employée à propos, elle pourrait encore trouver sa place.
25° Terme de marine. Carguez sous le vent, premier ! c'est-à-dire en commençant par là.
26° Premier que, conj. Auparavant, ou avant que (locution vieillie).
Premier que d'avoir mal ils trouvent le remède, Et devant le combat ont les palmes au front [MALH., I, 4]
Il ne doit pas demander l'embonpoint premier que la guérison [BALZ., Disc. à la rég.]
Et là, premier que lui, si nous faisons la prise, Il aura fait pour nous les frais de l'entreprise [MOL., l'Ét. III, 7]

PROVERBES

  • Il vaut mieux être le premier de sa race que le dernier, c'est-à-dire il vaut mieux n'avoir pas de naissance, et se faire distinguer par son mérite.
  • Il est étourdi comme le premier coup de matines, il est très étourdi.
  • Le premier venu engrène, c'est-à-dire il ne faut pas se laisser devancer, vu que, quand il y a presse au moulin, le meunier met d'abord sous la meule le blé qui lui a été apporté le premier.
  • Il y a cent personnes sans compter le premier, se dit pour désigner un grand nombre de personnes, une grande affluence.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Jà ne verrat passer cest premier meis [, Ch. de Rol. VI]
    Ferez i, Franc [frappez-y, Francs] ; nostre est li premers colps [, ib. XCIV]
    De Franceis sont les premeres escheles [escadrons] [, ib. CCXVI]
  • XIIe s.
    Se [je] seüsse de premiers [tout d'abord] à l'emprendre, Que li congiés me tourmentast ainsi.... [, Couci, XXIV]
    Et cil qui tint de France premiers la region Ot à nom Clodoïs.... [, Sax. III]
  • XIIIe s.
    Et cil de la ville les douterent mains [moins] qu'il n'avoient fait premiers [VILLEH., CIV]
    Tout premiers [tout d'abord], se Dleu ce donne que vos en son heritage le puissiés remettre, il metra tout l'empire de Constantinoble à l'obedience de Rome [ID., LI]
    C'est la premiere chose que je vous ai rovée [demandée] [, Berte, XVI]
    Maudis soit qui premiers l'amena au regné [, ib. LXXXI]
    Les secundes letres ne valent, se eles ne font mencion des premieres [, Liv. de just. 14]
  • XIVe s.
    L'une est naturelment premiere de l'autre [ORESME, Eth. VI, 10]
  • XVe s.
    Le comte de Hainaut avoit si pris au cœur cette guerre, combien que de premier il en fust moult froid, que.... [FROISS., I, I, 128]
    Le roi [anglois] issit de son vaissel, et, du premier pied qu'il mit à terre, il chey si rudement que le sang lui vola hors du nez [ID., I, I, 266]
    Les premiers vont devant, [, Petit Jehan de Saintré, p. 316. dans LACURNE]
    Et y entrerent ceulx-là premiers que nous [COMM., Il, 13]
    D'aucuns qui avoient premier loué le voyage le blasmoient [ID., VII, 7]
  • XVIe s.
    Christ a premier souffert que d'entrer en la gloire qui lui estoit destinée [CALVIN, Instit. 653]
    Deux choses en furent cause : en premier le champ sterile.... [MONT., I, 195]
    J'ay soustenu les premiers personnages ez tragedies latines de.... [ID., I, 198]
    Il l'escrivit en sa premiere jeunesse [ID., I, 206]
    Pense donc trois fois, premier que dire à autruy : Tu es un heretique [LANOUE, 70]
    [Cette somme] n'est pour un roy que quatre parties perdues à la paume, ou un malheur de deux heures au jeu de premiere [ID., 281]
    Pirithous, tendant le premier la main à Theseus, luy dit [AMYOT, Thés. 38]
    Il est bien malaisé de sçavoir la premiere origine et cause primitive de ceste guerre [ID., Péric. 59]
    Ilz respondirent que, si les Volsques prenoient leurs armes les premiers, les Romains les poseroient les derniers [ID., Cor. 41]
    La chose publique ne pouvoit desja plus retenir celle purité de son austerité premiere [ID., Caton, 7]
    Quant à moy, j'aimerois mieux estre icy le premier, que le second à Rome [ID., César, 13]
    Qui premier prend ne s'en repent [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, prumi ; bourguig. premey ; provenç. primer, primier ; espagn. primero ; portug. primeiro ; ital. primiero ; du lat. primarius, dérivé de primus (voy. PRIME 1), qui a donné dans le Berry preu, preume, prime ; dans certains jeux d'enfants, être le preu, être le premier entrant ; et dans l'italien primo.