prescrire


Recherches associées à prescrire: proscrire

prescrire

v.t. [ lat. praescribere, de scribere, écrire ]
1. Donner un ordre formel et précis : Ils font ce que prescrit le règlement dans ce cas exiger, imposer ; interdire, proscrire
2. Préconiser un traitement médical, un régime : Le médecin lui a prescrit des antibiotiques ordonner ; déconseiller
3. Dans la langue juridique, acquérir ou libérer par prescription : Prescrire la propriété d'un bien. Les crimes contre l'humanité ne sont jamais prescrits.
Remarque: Ne pas confondre avec proscrire.

se prescrire

v.pr.
Dans la langue juridique, s'acquérir ou s'éteindre par prescription.

prescrire


Participe passé: prescrit
Gérondif: prescrivant

Indicatif présent
je prescris
tu prescris
il/elle prescrit
nous prescrivons
vous prescrivez
ils/elles prescrivent
Passé simple
je prescrivis
tu prescrivis
il/elle prescrivit
nous prescrivîmes
vous prescrivîtes
ils/elles prescrivirent
Imparfait
je prescrivais
tu prescrivais
il/elle prescrivait
nous prescrivions
vous prescriviez
ils/elles prescrivaient
Futur
je prescrirai
tu prescriras
il/elle prescrira
nous prescrirons
vous prescrirez
ils/elles prescriront
Conditionnel présent
je prescrirais
tu prescrirais
il/elle prescrirait
nous prescririons
vous prescririez
ils/elles prescriraient
Subjonctif imparfait
je prescrivisse
tu prescrivisses
il/elle prescrivît
nous prescrivissions
vous prescrivissiez
ils/elles prescrivissent
Subjonctif présent
je prescrive
tu prescrives
il/elle prescrive
nous prescrivions
vous prescriviez
ils/elles prescrivent
Impératif
prescris (tu)
prescrivons (nous)
prescrivez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais prescrit
tu avais prescrit
il/elle avait prescrit
nous avions prescrit
vous aviez prescrit
ils/elles avaient prescrit
Futur antérieur
j'aurai prescrit
tu auras prescrit
il/elle aura prescrit
nous aurons prescrit
vous aurez prescrit
ils/elles auront prescrit
Passé composé
j'ai prescrit
tu as prescrit
il/elle a prescrit
nous avons prescrit
vous avez prescrit
ils/elles ont prescrit
Conditionnel passé
j'aurais prescrit
tu aurais prescrit
il/elle aurait prescrit
nous aurions prescrit
vous auriez prescrit
ils/elles auraient prescrit
Passé antérieur
j'eus prescrit
tu eus prescrit
il/elle eut prescrit
nous eûmes prescrit
vous eûtes prescrit
ils/elles eurent prescrit
Subjonctif passé
j'aie prescrit
tu aies prescrit
il/elle ait prescrit
nous ayons prescrit
vous ayez prescrit
ils/elles aient prescrit
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse prescrit
tu eusses prescrit
il/elle eût prescrit
nous eussions prescrit
vous eussiez prescrit
ils/elles eussent prescrit

PRESCRIRE

(prè-skri-r') v. a.Il se conjugue comme écrire.
Ordonner, commander.
Votre gloire le veut, l'amour vous le prescrit [CORN., Rodog. III, 4]
Dieu, qui a prescrit certains devoirs aux femmes, aux enfants, aux esclaves, en a prescrit d'autres aux maîtres, aux pères, aux maris [BOSSUET, 5e avert. 52]
Quel temps à mon exil, quel lieu prescrivez-vous ? [RAC., Phèdre, IV, 1]
Tout, s'il est généreux, lui prescrit cette loi [RAC., Brit. I, 1]
Prescrire que.
Aristote prescrit que les mœurs doivent être convenables [LE P. CATROU, dans DESFONTAINES]
Prescrire de, avec l'infinitif.
Ce hardi suborneur [le faux honneur].... Avant tout aux mortels prescrit de se venger [BOILEAU, Sat. X]
Qui nous prescrit à tous d'être justes, de nous aimer les uns les autres, d'être bienfaisants et miséricordieux.... [J. J. ROUSS., Ém. V]
Prescrire un jour, fixer un jour.
Je suis prêt à accepter un dîner tout autre jour qu'il vous plaira de me prescrire [J. J. ROUSS., Lett. à Mme de Créqui, 1752]
Il se dit aussi des ordonnances des médecins. Prescrire un émétique, une saignée.
Terme de jurisprudence. Acquérir par la prescription, ou se libérer par la prescription. Prescrire une dette.
Les rois de Syrie en avaient prescrit la possession [de la Judée] contre la famille de David [BOSSUET, 5e avert. 42]
On ne peut prescrire le domaine des choses qui ne sont point dans le commerce [, Code Nap. art 2226]
Fig. Détruire, faire oublier comme par une prescription.
Vous vous souvenez de cela ; Ce sont égarements que le temps doit prescrire [DANCOURT, Céphale et Procris, I, 7]
Neutralement, gagner la prescription.
Ceux qui possèdent pour autrui ne prescrivent jamais par quelque laps de temps que ce soit [, Code Nap. art. 2236]
Fig.
Quelque temps qu'ait duré un schisme, il ne prescrira jamais contre la vérité [BOSSUET, Polit. VII, III, 7]
L'on ne trouvera pas aujourd'hui quatre personnes qui voulussent douter sérieusement que cette coutume [celle des auteurs pseudonymes] ait prescrit contre un point [défense de publier un écrit pseudonyme] qui n'est, dans le fond, qu'un simple règlement de police [, Auteurs déguisés, p. 67]
Édouard avait pour lui le bon droit, mais le malheur prescrit contre la légitimité [CHATEAUB., Stuarts, Jacques II]
Se prescrire, v. réfl. Être ordonné. L'émétique se prescrit dans ces cas-là.
Se perdre par prescription.
La faculté d'accepter ou de répudier une succession se prescrit par le laps de temps requis pour la prescription la plus longue des droits immobiliers [, Code Nap. art. 789]
En un sens contraire, être gagné par la prescription.
La noblesse se prescrit par une possession immémoriale [RICHELET, ]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Faculté de rachat de rentes procedans de bail d'heritages, se prescrit par trente ans [LOYSEL, 512]
    Les gens d'eglise en prescrivent l'indemnité [d'un acquêt] par trente ans, et le droit d'amortissement par cent ans [ID., 725]
    Possesseur de malle-foi ne peut prescrire [ID., 730]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. praescribere, de prae, avant, et scribere, écrire.

prescrire

PRESCRIRE. v. tr. Ordonner, marquer précisément ce qu'on veut qui soit fait. J'ai exécuté tout ce que vous m'avez prescrit. Son médecin lui a prescrit un autre régime. Je n'ai pas dépassé les bornes que vous m'avez prescrites. Il a enfreint lui-même la loi qu'il s'était prescrite.

En termes de Jurisprudence, il signifie Acquérir par prescription. Prescrire un héritage, une dette. On ne peut prescrire le domaine des choses qui ne sont Pas dans le commerce.

Il est aussi intransitif en ce sens. On ne prescrit pas contre les mineurs. Ceux qui possèdent pour autrui ne prescrivent jamais.

Fig., L'usage ne saurait prescrire contre la vérité, contre la justice, etc., L'usage ne saurait anéantir les droits de la vérité, de la justice, etc.

SE PRESCRIRE signifie Se perdre par prescription. Les droits des mineurs ne se prescrivent point. Toutes les actions civiles, tant réelles que personnelles, se prescrivent par trente ans.

prescrire

Prescrire, Il vient de Praescribere.

Les procez par escrit receus pour juger en la Cour, ne se prescrivent, ne perissent point, Nunquam exacta sunt tempora causis quae post solennem prouocationum clausulam in Curia inter iudicandas admissae sunt B.

Un procez peri et prescrit, Controuersia longissimo tempore emortua. Bud.

Synonymes et Contraires

prescrire

verbe prescrire
Traductions

prescrire

voorschrijven, laten verjarenprescribe, set, orderהורה (הפעיל), ציווה (פיעל)voorskryfprescriurepreskribitrazar, prescribirprzepisać, zalecićverschreibenprescrivere, decretareيَصِفُ الطَّبِيبُ عِلاجَاًpředepsatordinereσυνταγογραφώmäärätä lääkettäpropisati処方する처방하다foreskrivereceitarпредписыватьförskrivaสั่งจ่ายยาilaç yazmakkê thuốc开处方 (pʀɛskʀiʀ)
verbe transitif
recommander de prendre telmédicament prescrire des antibiotiques

prescrire

[pʀɛskʀiʀ] vt → to prescribe [pʀɛskʀiʀ] vpr/pass (DROIT) [délit, crime] → to lapse