prie-dieu

prie-Dieu

n.m. inv.
Meuble en forme de chaise basse, sur lequel on s'agenouille pour prier.

PRIE-DIEU

(pri-dieu) s. m.
Sorte de pupitre qui a pour base un marchepied, où l'on s'agenouille pour prier Dieu.
Cet humble et triste asile de la pénitence, qui ne contient qu'un crucifix, une tête de mort, un prie-Dieu, une chaise de bois et un cercueil [GENLIS, Mme de Maintenon, t. I, p. 252, dans POUGENS]
Prie-Dieu, voy. PRIER-DIEU. Au plur. Des prie Dieu.

REMARQUE

  • On disait autrefois un prié-Dieu (prié pour prier), et Ménage condamne formellement prie Dieu.
    Il s'avance dans la nef, il croit voir un prie Dieu, il, se jette lourdement dessus [LA BRUY., XI]

ÉTYMOLOGIE

  • Prier, et Dieu.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PRIE-DIEU. Ajoutez :
    Un des noms vulgaires de la mante religieuse, orthoptère, H. PELLETIER, Petit dict. d'entom. p. 112, Blois, 1868. Cet insecte est ainsi nommé, parce que, au repos et les ailes repliées, il a une attitude comparée à celle d'une personne à genoux et priant Dieu.

prie-dieu

PRIE-DIEU. n. m. Sorte de chaise basse, sur laquelle on s'agenouille pour prier Dieu.

prié-dieu


PRIÉ-DIEU, ou PRIE-DIEU, s. m. [Le premier est le plus sûr et le plus autorisé. Dans le Dict. d'Ortogr. il est estimé moins bon. Ménage a dit au contraire, il y a long-tems qu'on dit un prié-Dieu, et non pas un prie-Dieu, et que c'est ainsi qu'on parle à la Cour. L'Acad. ne met que celui-là. — Il est indéclinable, et ne prend ni l's ni l'x, signes du pluriel "On avoit préparé plusieurs prié-Dieus, et non pas priés-Dieu, et encore moins~ prié-Dieux. "Sur un prié-Dieu à peu près semblable aux prié-Dieux de Prélats d'Italie. Let. Édif. Retranchez l'x.] Pupitre, acompagné d'un marche-pied, où l'on s'agenouille pour prier Dieu. — Quelques-uns disent Agenouilloir: ce mot est suspect: il est dans Trév. L'Acad. ne le met pas.