primé

prime

PRIME. adj. des deux genres. Ancien mot qui signifiait Premier et qui n'est plus employé que dans les locutions suivantes :

De prime abord, Du premier abord, au premier abord. De prime abord, je le pris pour un autre.

De prime saut, Subitement, tout d'un coup.

Primesautier. Voyez ce mot à son rang alphabétique.

Orge de prime, Variété d'orge hâtive.

En termes d'Algèbre, Prime se dit d'un Petit signe qui désigne le premier degré d'une quantité, d'une grandeur, etc., représentée par une lettre : a prime (a').

prime

PRIME. n. f. T. de Liturgie. La première des heures canoniales. Chanter prime. Réciter prime. Dire prime. Assister à prime.

prime

PRIME. n. f. T. d'Escrime. La première position, celle que prend d'abord l'escrimeur après qu'il a tiré ou est censé avoir tiré l'épée du fourreau.

prime

PRIME. n. f. Somme annuelle payée à une compagnie d'assurances par l'assuré. Prime d'assurance.

Il se dit aussi des Récompenses, des prix que le gouvernement ou certaines associations accordent aux agriculteurs qui se sont distingués par leur travail, par leurs produits. Ce fermier a obtenu plusieurs primes au comice agricole.

Il se dit également d'une Somme accordée pour encourager quelque opération de finance ou de commerce. Prime d'encouragement. Prime d'importation, d'exportation.

Il se dit aussi, figurément, dans le sens d'Encouragement. C'est une prime à la paresse.

Il se dit encore d'un Don gratuit attaché à l'abonnement à un journal, à un achat, etc. Cet album est donné en prime.

En termes de Bourse, il désigne l'Excédent du prix d'une valeur, d'une action, d'une obligation, sur le chiffre de son émission. Cette valeur fait prime. Prime de remboursement. Toucher une prime.

Marché à prime, Négociation à terme d'effets publics, dans laquelle, moyennant une prime payée par l'acquéreur, il est libre de prendre ou de ne pas prendre, au terme convenu, les effets qu'il a achetés. Réponse des primes, Fixation du marché à prime, à chaque échéance.

Fig., Faire prime, Atteindre une valeur supérieure à la valeur initiale, être recherché. Cette édition fait prime aujourd'hui.

PRIME se dit, en termes militaires, de Sommes allouées dans certains cas particuliers. Prime de rengagement. Prime d'habillement.

prime

PRIME. n. f. T. de Joaillerie. Cristal de roche coloré, qui ressemble plus ou moins aux différentes pierres précieuses. Prime d'émeraude. Prime d'améthyste. Prime de topaze. Prime de rubis.

prime

De prime face, Primo, Prima fronte, Prima facie, Primo aspectu.

De prime entrée, Primo introitu.

Prime barbe, Prima barba, Prima lanugo, Pubes.

prime

Prime, cerchez Premier.

¶ Prime, id est, Tenuis.

prime


PRIME, s. f. [2e e muet.] 1°. La première des petites heures canoniales. "Dire, chanter Prime, assister à Prime. "J'en suis à Prime, c. à. d. j'ai dit Matines et Laudes. — Il ne prend point d'article. * Quelques-uns lui en donent un et l'emploient au pluriel. "Avez-vous dit vos primes; les primes d'aujourd'hui sont fort longues. Ils parlent mal. = 2°. Sorte de jeu où l'on ne done que quatre cartes: jouer à la prime, à la grande, à la petite prime. — Avoir prime, avoir ses quatre cartes de couleur diférente. = 3°. En termes de comerce maritime, ce que l'assuré paye à l'assureur pour le prix de l'assurance, et qui est proportioné au risque que court celui-ci. = 4°. En termes de Joaillier, pierre demi-transparente: Prime d'émeraude, d'améthyste, etc. = Prime est adjectif dans cette expression adverbiale; de prime abord, au premier abord. "De prime abord je le pris pour un aûtre. = M. Dandré-Bardon dit au prime abord: ce n'est pas l'usage, au se dit avec premier et de avec prime. = Mrs. de l'Académie disaient que de prime abord était populaire; mais au mot Abord, ils n'en restraignaient pas l'usage. Dans la dern. édit. ils se contentent de dire qu'il est familier. — * On a dit anciènement, de prime saut, de prime face. RICH.