printemps

printemps

n.m. [ de l'anc. fr. prin, premier, et temps ]
1. Saison qui succède à l'hiver et précède l'été et qui, dans l'hémisphère Nord, commence le 20 ou 21 mars et finit le 21 ou 22 juin : Les fleurs du printemps. Un printemps tardif, précoce.
2. Fig. Année d'âge, surtout en parlant d'une personne jeune ou, par plaisanterie, d'une personne âgée : Elle a fêté ses seize printemps.
3. Litt. Jeunesse, jeune âge : Il est au printemps de sa vie automne, hiver

PRINTEMPS

(prin-tan) s. m.
Au sens astronomique, la première des saisons de l'année, qui commence du dix-neuf au vingt et un mars.
Le printemps est l'intervalle compris entre l'équinoxe du printemps et le solstice d'été [LAPLACE, Exp. I, 2]
Au sens vulgaire et météorologique, saison qui commence vers février, et qui consiste dans l'adoucissement de la température.
Comme au printemps naissent les roses, Dans la paix naissent les plaisirs [MALH., III, 2]
Nous avons un fort aimable temps, plus d'hiver, une espérance de printemps qui vaut mieux que le printemps [SÉV., 26 févr. 1690]
Que du Seigneur la voix se fasse entendre, Et qu'à nos cœurs son oracle divin Soit ce qu'à l'herbe tendre Est, au printemps, la fraîcheur du matin [RAC., Athal. III, 7]
Pour nos climats, le printemps est moins une saison distincte qu'une lutte entre l'hiver et l'été, dont les chances décident en partie du sort de l'année [RAMOND, Inst. Mém. scienc. 1813, 1814, 1815, p. 154]
Triste février, tout pluvieux et tout neigeux que tu es, toujours sens-tu le printemps [FAURIEL, Chants populaires de la Grèce moderne, t. II, p. 257]
Deux saisons règlent toutes choses, Pour qui sait vivre en s'amusant : Au printemps nous devons les roses, à l'automne un jus bienfaisant [BÉRANG., Printemps et aut.]
Par extension.
Il [le riche] peut dans son jardin tout peuplé d'arbres verts Recéler le printemps au milieu des hivers [BOILEAU, Sat. VI]
Poétiquement. Année, mais seulement en parlant des années de la jeunesse.
J'ai vécu quatorze printemps Loin des bras qui m'ont repoussée [SOUMET, la Pauvre fille.]
Fig. La jeunesse.
Aux pages l'on réveille une adresse guerrière.... afin qu'en passe-temps Un labeur vertueux anime leur printemps [RÉGNIER, Sat. I]
Il va traverser toute la Bretagne, comme si on était au printemps, et lui au printemps de sa vie [SÉV., 509]
Le printemps dans sa fleur sur son visage est peint [BOILEAU, Sat. X]
Mlle de Saint-Germain dans le premier printemps de son âge [HAMILT., Gramm. 4]
Ô jours de mon printemps, jours couronnés de rose, à votre fuite en vain un long regret s'oppose [A. CHÉN., Élég. XVI]
Je ne suis qu'au printemps, je veux voir la moisson, Et, comme le soleil, de saison en saison, Je veux achever mon année [ID., la Jeune captive.]
Que ma saison dernière Soit encore un printemps [BÉRANG., Rog. B.]
Printemps d'hôtellerie, mauvais tableau représentant les quatre saisons, qu'on trouvait souvent dans les hôtelleries.
Les coiffures hurluberlu m'ont fort divertie ; il y en a qu'on voudrait souffleter ; la Choiseul ressemblait, comme dit Ninon, à un printemps d'hôtellerie, comme deux gouttes d'eau ; la comparaison est excellente [SÉV., 1er avril 1671]

PROVERBES

  • Jamais pluie dans le printemps ne passa pour un mauvais temps.
  • Une hirondelle ne fait pas le printemps.
    Chios nous demeure infidèle, Mais l'absence d'une hirondelle Ne fait pas manquer le printemps [P. LEBRUN, Voy. de Grèce, VIII, 1]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Une sole arondele qui vieigne ne uns seus [seul] jors atemprés ne donent certaine enseigne dou printens [BRUN. LATINI, Trésor, p. 261]
  • XVe s.
    En la saison et ou [au] printemps d'esté, Ou [au] gentil mai, qui est si noble mois [E. DESCH., le Bois de Vinc.]
  • XVIe s.
    Une fleur ne fait pas le printemps [PASQUIER, Lett. t. III, p. 459]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, pruntemps ; de prim ou prime, premier (voy. PRIME 1), et temps : le premier temps de l'année. Le sens étymologique se trouve, à l'historique, dans l'exemple d'E. Deschamps.

printemps

PRINTEMPS. n. m. La première des quatre saisons de l'année, qui commence vers le 20 mars, quand la déclinaison du soleil devient boréale. Toutes les fleurs du printemps. Un beau jour de printemps. Au printemps, les herbes et les plantes commencent à pousser. Au printemps prochain.

Prov., Une hirondelle ne fait pas le printemps, Il ne faut pas tirer d'un fait isolé une conclusion générale.

Dans le style poétique ou soutenu, Elle comptait quinze printemps, seize printemps, Elle n'avait que quinze ans, que seize ans.

PRINTEMPS se dit, figurément, de la Jeunesse. Dans le printemps de sa vie. Au printemps de son âge. Profitons du printemps de nos jours.

printemps

Printemps, quasi primum tempus. Ver veris, Annus renascens.

Qui se fait au printemps, Vernaculum.

Le printemps est sur la fin, Ruit ver.

Le printemps, ou par le printemps, Per ver.

Au commencement du printemps, Vere nouo, Primo vere.

Le milieu du printemps, Ver adultum.

Traductions

printemps

Frühling, Frühjahr, Lenz, Feder, Frühlingszeitspring, springtimelente, voorjaarאביב (ז), אָבִיבάνοιξηprintempoprimaveratavaszmusim semiprimavera, molla春, 春季wiosna, sprężynaвесна, весенняя пора春天, 春季الرَّبِيع, فَصْلُ الرَّبِيعُjaroforår, forårstidjousi, kevätproljeće봄, 봄철spole, vårprimaverafjäder, vårฤดูใบไม้ผลิbahar, yaymùa xuânПролет (prɛ̃tɑ̃)
nom masculin
saison entre l'hiver et l'été au printemps

printemps

[pʀɛ̃tɑ̃] nmspring
au printemps → in spring