privativement

PRIVATIVEMENT

(pri-va-ti-ve-man) adv.
Exclusivement, préférablement.
Il semble que la juridiction laie [laïque] ne se fût gardé, privativement à l'autre, que le jugement des matières féodales [MONTESQ., Esp. XXVIII, 40]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les juges royaux seuls, privativement à tous autres juges, connoissent des matieres possessoires beneficiales [LOYSEL, 12]

ÉTYMOLOGIE

  • Privative, et le suffixe ment.

privativement

PRIVATIVEMENT. adv. Exclusivement, à l'exclusion. Il n'est guère usité que dans cette locution : Privativement à tout autre. Ce qu'il demandait lui a été accordé privativement à tout autre.