prodiguer

(Mot repris de prodigues)
Recherches associées à prodigues: prodige

prodiguer

v.t.Sout.
1. Dépenser sans compter : Il a prodigué son argent dilapider, gaspiller ; économiser
2. Donner généreusement : Elle prodigue ses soins aux sans-abri distribuer ; lésiner sur

prodiguer

(pʀɔdige)
verbe transitif
donner généreusement prodiguer des bienfaits prodiguer des conseils

prodiguer


Participe passé: prodigué
Gérondif: prodiguant

Indicatif présent
je prodigue
tu prodigues
il/elle prodigue
nous prodiguons
vous prodiguez
ils/elles prodiguent
Passé simple
je prodiguai
tu prodiguas
il/elle prodigua
nous prodiguâmes
vous prodiguâtes
ils/elles prodiguèrent
Imparfait
je prodiguais
tu prodiguais
il/elle prodiguait
nous prodiguions
vous prodiguiez
ils/elles prodiguaient
Futur
je prodiguerai
tu prodigueras
il/elle prodiguera
nous prodiguerons
vous prodiguerez
ils/elles prodigueront
Conditionnel présent
je prodiguerais
tu prodiguerais
il/elle prodiguerait
nous prodiguerions
vous prodigueriez
ils/elles prodigueraient
Subjonctif imparfait
je prodiguasse
tu prodiguasses
il/elle prodiguât
nous prodiguassions
vous prodiguassiez
ils/elles prodiguassent
Subjonctif présent
je prodigue
tu prodigues
il/elle prodigue
nous prodiguions
vous prodiguiez
ils/elles prodiguent
Impératif
prodigue (tu)
prodiguons (nous)
prodiguez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais prodigué
tu avais prodigué
il/elle avait prodigué
nous avions prodigué
vous aviez prodigué
ils/elles avaient prodigué
Futur antérieur
j'aurai prodigué
tu auras prodigué
il/elle aura prodigué
nous aurons prodigué
vous aurez prodigué
ils/elles auront prodigué
Passé composé
j'ai prodigué
tu as prodigué
il/elle a prodigué
nous avons prodigué
vous avez prodigué
ils/elles ont prodigué
Conditionnel passé
j'aurais prodigué
tu aurais prodigué
il/elle aurait prodigué
nous aurions prodigué
vous auriez prodigué
ils/elles auraient prodigué
Passé antérieur
j'eus prodigué
tu eus prodigué
il/elle eut prodigué
nous eûmes prodigué
vous eûtes prodigué
ils/elles eurent prodigué
Subjonctif passé
j'aie prodigué
tu aies prodigué
il/elle ait prodigué
nous ayons prodigué
vous ayez prodigué
ils/elles aient prodigué
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse prodigué
tu eusses prodigué
il/elle eût prodigué
nous eussions prodigué
vous eussiez prodigué
ils/elles eussent prodigué

PRODIGUER

(pro-di-ghé) , je prodiguais, nous prodiguions, vous prodiguiez ; que je prodigue, que nous prodiguions, que vous prodiguiez v. a.
Donner avec profusion. Dans les occasions essentielles, c'est ménager l'argent que de le prodiguer.
Rome, sur les autels prodiguant les victimes, Fussent-ils innocents [les hommes condamnés par Néron], leur trouvera des crimes [RAC., Brit. IV, 4]
Aux malheureux chrétiens prodiguez mes largesses [VOLT., Zaïre, V, 10]
Fig. Donner sans mesure comme fait le prodigue.
Il fallait bien qu'il y eût quelque puissance ennemie de ce nom sacré [de Dieu] qui, ayant entrepris de le ravilir, poussât les hommes à l'employer dans des choses si méprisables, et même à le prodiguer à des sujets si indignes [BOSSUET, Hist. II, 5]
Vous lui pourrez bientôt prodiguer vos bontés [RAC., Andr. IV, 1]
Il a prodigué le sang des hommes par une brutale vanité [FÉN., Tél. X]
Meurs, et que l'avenir prodigue à ta mémoire ....La haine et le mépris que tu m'as inspirés [VOLT., Adélaïde, IV, 4]
Perdre comme fait le prodigue.
Davoust finit en disant qu'ainsi périrait toute la cavalerie ; qu'au reste Murat était le maître d'en disposer, mais que, pour l'infanterie du premier corps, tant qu'il la commanderait, il ne la laisserait pas ainsi prodiguer [SÉGUR, Hist. de Nap. VII, 2]
Exposer au péril.
Je ne prodigue point ma santé, je mange sagement.... [SÉV., 8 juin 1689]
Il prodigua son sang pour assurer au roi cette province [FLÉCH., Duc de Montaus.]
Pour notre liberté va prodiguer ta vie [VOLT., Brutus, IV, 6]
Fig. Faire connaître, montrer avec un empressement excessif.
C'est à vous de choisir des confidents discrets, Seigneur, et de ne pas prodiguer vos secrets [RAC., Brit. I, 4]
Il excelle à conduire un char dans la carrière.... à venir prodiguer sa voix sur un théâtre [ID., ib. IV, 4]
Donner en vain.
On lui représenta [à la duchesse du Maine] que ce serait prodiguer son ressentiment que d'en avoir contre un tel homme [STAAL, Mém. t. II, p. 269]
Se prodiguer, v. réfl. Être prodigué.
....Chez toi se prodigue et le rouge et le fard [BOILEAU, Sat. X]
Fig. Se montrer avec quelque excès dans le monde.
Je me figure qu'elle [la duchesse de Choiseul] a une âme égale et constante, sans ostentation, qu'elle n'aime pas à se prodiguer dans le monde [VOLT., Lett. Mme du Deffant, 25 mai 1770]

ÉTYMOLOGIE

  • Prodigue. On trouve au XVIe siècle prodigaliser.

prodiguer

PRODIGUER. v. tr. Donner, dépenser avec profusion. Il a prodigué toutes les richesses que son père avait amassées. Prodiguer son bien, ses trésors pour le soulagement des malheureux.

Il s'emploie aussi figurément, tant en bonne qu'en mauvaise part. Prodiguer ses caresses, ses louanges, ses faveurs, ses bontés. Il prodigue la louange au premier venu. C'est prodiguer ses talents que de les employer ainsi. La nature lui a prodigué ses dons. Prodiguer son sang, prodiguer sa vie pour sa patrie. Il m'a prodigué ses soins. Il prodigua les serments et les artifices.

SE PRODIGUER signifie Se dépenser soi-même sans ménagement et avec quelque excès. Il se prodigue pour le succès de cette entreprise, pour l'intérêt public. Il a usé sa santé à se prodiguer dans le monde.

prodiguer

Prodiguer ses biens, Prodigere, id est, prodigalement donner ou despendre.

Synonymes et Contraires
Traductions

prodiguer

waste, lavish, squander

prodiguer

spilde

prodiguer

malŝpari, prodigi

prodiguer

acabar, prodigar

prodiguer

dissipar, esbanjar

prodiguer

öda, ödsla, slösa

prodiguer

提供

prodiguer

poskytnout

prodiguer

לספק

prodiguer

[pʀɔdige] vt
[+ soins, attentions] prodiguer qch à qn → to lavish sth on sb
[+ argent, biens] → to be lavish with