proditoirement

PRODITOIREMENT

(pro-di-toi-re-man) adv.
Ancien terme de palais. En trahison.
Lorsque l'amiral de Châtillon fut tué cruellement et proditoirement, le 24 août, fête de la Saint-Barthélemy [GUI PATIN, Lett. t. II, p. 353]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Et devoient confesser l'avoir inhumainement, proditoirement et meschamment tué [CARL., III, 13]

ÉTYMOLOGIE

  • Adj. fictif proditoire, du lat. proditor, celui qui trahit, de prodere, proprement donner en avant, de pro et dare.

proditoirement

PRODITOIREMENT. adv. En trahison. Il était d'usage autrefois en style de Palais, dans les matières criminelles où il s'agissait d'assassinat. Il l'a tué proditoirement.

proditoirement


PRODITOIREMENT, adv. [Prodi-toâ-reman; 3e lon. 4e e muet.] Terme de Palais. En trahison. "Il l'a tué proditoirement.