profès

profès

PROFÈS, ESSE. adj. Il se dit de Celui ou de celle qui a fait les voeux par lesquels on s'engage dans un ordre religieux, après que le temps du noviciat est expiré. Religieux profès. Religieuse professe. Substantivement, Un jeune profès. Une jeune professe.

Maison professe, Maison dans laquelle résident les religieux profès.

profès


PROFèS, ESSE, s. m. et fém. PROFESSER, v. act. et neut. PROFESSEUR, s. masc. PROFESSION, s. fém. [Profê, fèce, fècé, fè-ceur, fè-cion, en vers, ci-on: 2e ê ouv. et long au 1er, è moyen aux autres: 3e e muet au 2d, é fer. au 3e.] Professer, c'est 1°. reconaître hautement: "Professer une Religion, une Doctrine. = 2°. Exercer: "Professer un métier, la Médecine. = 3°. Enseigner: "Professer la Rhétorique, la Philosophie, les Mathématiques. = Professeur ne s'emploie que dans ce dernier sens. "Professeur de Philosophie, ou en Philosophie. Professeur de mathématique. Professeur en Théologie, en Médecine, en Droit. = Profession, au contraire, n'a que les deux premières acceptions de professer. 1°. Déclaration publique. Faire profession de: "Il fait profession d'ignorance. "J'ai fait toute ma vie profession d'être votre serviteur, votre ami; d'être sincère, de tenir ma parole, etc. "Faire une profession de Foi. = 2°. État, condition, métier. "De quelle profession est-il? Embrasser, choisir une profession.; vivre selon sa profession. = 3°. Il a outre cela une signification que professeur~ n'a pas: acte solennel, par lequel un Religieux ou une Religieuse fait les voeux de Religion. "Faire profession dans un ordre aprouvé. "Assister à la profession de. "Depuis sa profession: il ou elle a tant d'années de profession. = Profês ne se dit que dans cette dernière acception.
   Rem. 1°. On n'appelle Professeur que celui qui enseigne un art ou une science: on ne done point ce nom à celui qui l'exerce ou qui en fait profession; on ne dit point de celui qui n'est que Médecin, professeur de Médecine; et de celui qui fait profession du Protestanisme, professeur de la Religion réformée. * On le disait autrefois: "Il leur fit un beau discours à la louange de la perfection évangélique dont ils étoient professeurs. Chron. — M. l'Ab. Royou a dit tout récemment: "Ce sont les seuls Philosophes qui peuvent être, ces génies supérieurs, professeurs publics de l'immoralité. Cette phrâse est relative à une aûtre de M. de la Cretelle, qui parle de ceux qui, dans l'espoir d'une grande fortune, ont publiquement professé... ces afreux principes d'immoralité. Le verbe a ce sens et cet emploi: le subst. ne l'a pas. = 2°. On dit, faire profession de (sans article). "Il fait profession, ou une profession publique de Deisme, de matérialisme. "Il fait hautement profession d'être ataché aux bons principes en tout genre. * M. l'Ab. Du Bos dit faire une profession, comme on dit faire un métier. "Jamais père ne destina son fils à faire la profession de Poète. À~ ce compte, on pourrait dire, il fait la profession de Médecin, de Procureur, d'Orfèvre, ce qui n'est sûrement pas suivant l'usage. L'Acad. dit bien la profession d'Avocat, la profession de Médecin; mais non pas avec le verbe faire. — Le même Auteur parle, à mon avis, plus correctement, quand il dit, dans un autre endroit: "Tous ces grands Poètes étoient éloignés, par leur naissance et par leur éducation, de faire leur profession de la Poésie. "La première profession d'Horace fut de porter les armes. = Exercer vaut mieux que faire avec profession: "La plupart de ceux qui se sont rendus illustres en exerçant ces professions, n'y ont pas été engagés par les conseils de leurs parens. Du Bos. Il serait ridicule de dire, en faisant ces professions. = On dit aussi, embrasser une profession. "En dépit de la profession qu'ils ont embrassée. Id. "Malgré les conseils de leurs parens, ils embrassent la profession des armes. = On dit, comme adverbialement, de profession, d'habitude. "Joueur, ivrogne de profession. = * Profession, pour place de Professeur est un germanisme. "On lui offrit (à Leibnitz) une profession en cette science (du Droit). De Neufville, Vie de Leibnitz.

Traductions

profès

professo