profanement

PROFANEMENT1

(pro-fa-ne-man) adv.
D'une manière profane.
Le froid petit Racine a beau faire ; cet enfant dénaturé n'empêchera pas, profanement parlant, que son père ne soit un meilleur poëte que David [VOLT., Facéties, Pot-pourri.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Profanement [COTGRAVE, ]

PROFANEMENT2

(pro-fa-ne-man) s. m.
Action de profaner.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Profanement [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • It. profanamento ; de profanare, profaner.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • PROFANEMENT. Ajoutez :
    Dessillez-vous les yeux, vous qui de cet échange, Où se prend et se baille un ange pour un ange, Parlez profanement [MALH., Lexique, éd. L. Lalanne.]