proficiat

PROFICIAT

(pro-fi-si-at') s. m.
Ancien terme. Bon succès. Je vous souhaite un bon proficiat, puissiez-vous réussir dans votre entreprise ! Proficiat ! s'est dit quelquefois par exclamation, lorsqu'une personne éternue ou pendant qu'elle boit. Droit que les évêques levaient sur les ecclésiastiques, et qui faisait partie des louables coutumes.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Du masque de ces louables coustumes prirent leur source les decimes, les annates de la cour de Rome, les depors des archidiacres, les proficiats et cathedratiques que les evesques prenoient pour leurs bienvenues [PASQUIER, Rech. III, p. 252, dans LACURNE]
    L'on fait aussi des lettres missives de proficiat ou de congratulation quant aucun de nos amis a obtenu quelque office ou benefice... [FABRI, Art. de rhét. I, f° 140, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. proficiat, fasse profit, de proficere (voy. PROFIT).