profil

(Mot repris de profils)

profil

[ prɔfil] n.m. [ it. profilo ]
1. Contour, aspect d'un visage vu de côté : Elle a un profil de médaille d'une belle régularité
2. Aspect, contour général extérieur de qqch vu de côté : Le profil d'une voiture ligne, silhouette
3. Fig. Ensemble des caractéristiques professionnelles, psychologiques de qqn : Elle a le profil idéal pour ce poste. Il offre le profil type du tueur en série.
4. Page Web, contenant des renseignements personnels (CV, goûts, photos, etc.), qu’un internaute crée pour devenir membre d’un réseau social et qui n’est accessible qu’aux autres membres du réseau.
5. Configuration générale d'une situation à un moment donné : Le profil annuel de l'indice boursier.
Adopter un profil bas,
adopter une attitude de modération dans ses paroles, ses actions.
De profil,
vu de côté (par opp. à de face) : Dessiner qqn de profil.

PROFIL

(pro-fil) s. m.
Terme de peinture. Trait, délinéation du visage d'une personne vu par un de ses côtés. Une tête de profil.
Ne puis-je point de face ou du moins de profil Vous guigner un moment, ô charmante Isabelle ? [SCARR., Jodelet riv. II, 7]
Je ne crois pas qu'on voulût accorder à l'histoire le même privilége qu'à la peinture, qui a inventé l'art du profil pour représenter de côté un prince qui avait perdu un œil [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. III, p. 16, dans POUGENS]
Un M. Laliaud de Nîmes, lequel m'écrivit de Paris, pour me prier de lui envoyer mon profil à la silhouette, dont il avait, disait-il, besoin pour mon buste de marbre [J. J. ROUSS., Confess. XI]
L'on eût dit qu'il [Hubert de Genève] avait des yeux au bout des doigts ; les mains derrière le dos, il découpait en profil un portrait aussi ressemblant, et plus ressemblant même qu'il ne l'aurait fait au crayon [MARMONTEL, Mém. VII]
Terme de beaux arts. Profil perdu, celui qui est légèrement tourné en arrière, de manière à montrer un peu plus du derrière de la tête et un peu moins de la face. Fig.
J'ai caché le côté difforme en me peignant de profil [J. J. ROUSS., Prom. 4]
L'éloquence n'en use pas autrement ; elle ne peint jamais que le profil [D'ALEMB., Apolog. de l'étude, Œuv. t. IV, p. 212, dans POUGENS.]
Il se dit des linéaments d'un visage vu de côté.
Il m'honore de son attention, parce qu'il me trouve le profil de l'impératrice Poppée [MARMONTEL, Contes mor. Connaiss.]
Des profils sévères, avec de grands nez à la romaine [GENLIS, Ad. et Théod. t. III, p. 160. dans POUGENS]
Il se dit d'un animal comme d'une personne. Le profil d'un lion. Ce chat est vu de profil.
Beaucoup de leurs profils de quadrupèdes [chez les Égyptiens] n'offrent qu'une jambe devant et une derrière [CUV., Révol. p. 88]
Aspect, représentation d'un objet vu d'un des côtés seulement, par opposition à plan. Le profil de l'hôtel de ville. Représentation d'une ville, vue d'un côté ; locution qu'admet l'Académie, mais que Legoarant dit abusive, attendu que toute vue d'une ville est prise de côté, à moins qu'on n'annonce qu'elle est un panorama.
En architecture, le plan d'un édifice, dessin qui le fait paraître tel qu'il serait s'il était coupé perpendiculairement du sommet jusqu'au fondement. Particulièrement. Contour d'un membre d'architecture. Les cinq ordres diffèrent beaucoup dans leurs profils. Terme de menuisier. Se dit d'une ou de plusieurs moulures dont on orne les diverses parties de l'ouvrage.
En fortification et artillerie, le profil d'un épaulement, d'une batterie, est leur intersection par un plan vertical perpendiculaire à la projection horizontale de la crête intérieure.
En géologie, la coupe d'un terrain laissant à découvert les pentes du sol, la nature des matières qu'il renferme, sa situation intérieure, les différentes couches de terrains qu'il présente, etc.

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. perfilo ; ital proffilo ; du lat. pro, pour, et filum, fil, trait, contour. Au commencement du XVIIe siècle on disait aussi porfil (RÉGNIER, Sat. X). Cette forme s'est maintenue dans le peuple.

profil

PROFIL. (On prononce l'L.) n. m. Aspect, ligne du visage d'une personne, vu de côté, soit dans la réalité, soit en peinture; en ce sens, il est opposé à Face. Il aime mieux se faire peindre de profil que de face. Une tête de profil. Un visage de profil. Elle est plus belle de face que de profil. Cette femme a un beau profil. Je ne l'ai aperçu, je ne l'ai vu que de profil.

En termes de Beaux-Arts, Profil perdu, Profil légèrement tourné en arrière, de manière à montrer un peu plus du derrière de la tête que du devant.

PROFIL se dit aussi des Animaux. Le profil d'un lion. Un chat vu de profil.

Il se dit aussi de l'Aspect, de la représentation d'une ville, d'une place, vue d'un de ses côtés seulement; et en ce sens il est opposé à Plan. Le profil de la ville de Paris, de la place de Rocroy.

Il se dit aussi du Dessin d'un bâtiment et généralement de toutes sortes d'ouvrages de maçonnerie, d'architecture et de décoration, représentés dans leur élévation comme coupés par un plan perpendiculaire. Le profil d'un bâtiment fait connaître les dimensions intérieures. Le profil d'une forteresse, d'un bastion. Le dessin qui représente de cette manière l'ensemble d'un bâtiment est aujourd'hui plus ordinairement appelé Coupe; le mot Profil est réservé aux détails. Le profil d'un mur. Voici ce que donne cette corniche en profil. Les cinq ordres diffèrent beaucoup dans leurs profils.

En termes de Géologie, il désigne la Coupe d'un terrain, laissant à découvert les pentes du sol, la nature des substances qu'il renferme, les différentes couches de terrain qu'il représente, etc.

profil


PROFIL, s. m. PROFILER, v. act. [On pron. l'l finale du premier. * On disait autrefois porfil, ou pourfil.] Profil se dit, 1°. du trait, de la délinéation du visage d'une persone, vu par un de ses côtés, soit en éfet, soit en peintûre. En ce sens, il est oposé à Face. Tête, visage de profil: elle est plus belle de face que de profil. "Il est plus aisé de peindre de profil que de face. = 2°. De l'aspect, ou de la représentation d'une Ville ou de quelque aûtre objet, vu d'un de ses côtés seulement. En ce sens, il est oposé à Plan. "Le profil de la Ville de Paris. = 3°. En Architectûre, délinéation d'un bâtiment ou de quelqu'une de ses parties, représentés dans leur élévation comme coupés perpendiculairement: "Le profil d'un bâtiment, d' une corniche, d'un bastion, etc.
   PROFILER, représenter en profil. Il ne se dit guère que dans le dernier sens: profiler un entablement, une corniche. En Peintûre, on dit plus ordinairement, dessiner, ou peindre de profil.
   Rem. M. Formey a employé profil au fig. "C'est l'expression qui résulte de l'ensemble de son caractère et de ses actions. Mais on aurait pu s'y méprendre quelquefois en le regardant de profil, et en s'arrêtant à des faits isolés. — On a dit aussi de l'Ab. Terrasson, à qui l'ignorance où il était sur la plupart des choses de la vie, donait une naïveté, que bien des gens taxaient de simplicité, qu'il n'était homme d'esprit que de profil. Dict. Hist. Cela est excellent dans un bon mot; mais je ne sais si l'on doit également l'aprouver dans un discours sérieux. N'est-ce pas une expression un peu précieûse, et qui a l'air de la prétention?

Traductions

profil

profileמתאר (ז), פרופיל (ז), צדודית (נ), צְדוּדִיתprofielπροφίλperfilcontorno, profili, profilo, sagomaProfilпрофилProfilprofilprofiiliprofil (pʀɔfil)
nom masculin
1. visage vu de côté être de profil
2. apparence de qqch vu de côté le profil d'un bâtiment

profil

[pʀɔfil] nm
(= contour) → profile
de profil → in profile
(PSYCHOLOGIE, PSYCHIATRIE)profile
[voiture] → line, contour