profondément

(Mot repris de profondement)

profondément

adv.
1. À une grande profondeur : Enfoncer profondément un pieu.
2. À un haut degré : Réformer profondément une institution entièrement fortement ardemment

PROFONDÉMENT

(pro-fon-dé-man) adv.
Bien avant. Un arbre profondément enraciné.
À mesure que l'on descend plus profondément [BUFF., Min. t. II, p. 229]
Un manoir dans les bois ! Trouvez-le-moi bien sombre.... Dans le silence et l'ombre Caché profondément [V. HUGO, Odes, IV, 25]
Fig.
Les caractères [d'un livre] en sont assez grands et visibles.... on a employé le fer et la violence, pour les graver profondément sur le corps de Jésus-Christ crucifié [BOSSUET, 2e sermon, Passion, 1]
Fig. D'une manière profonde.
La grêle tombera sur la forêt, et la ville sera profondément humiliée [SACI, Bible, Isaïe, XXXII, 19]
....les Anglais pensent profondément ; Leur esprit, en cela, suit leur tempérament [LA FONT., Fabl. XII, 23]
Il dormait à la manière d'un dieu, c'est-à-dire profondément, penché nonchalamment sur un oreiller, un bras sur la tête, l'autre bras tombant sur le bord du lit [ID., Psyché, I, p. 85]
La vie passe si vite, que je ne sais comme on peut se désespérer si profondément des affaires de ce monde [SÉV., 27 oct. 1675]
C'est un homme qui ferait les Géorgiques de Virgile, si elles n'étaient déjà faites, tant il sait profondément le ménage de la campagne [ID., 8 mai 1680]
C'est par une telle foi que le nom de Dieu est gravé profondément dans nos cœurs [BOSSUET, Mar.-Thér.]
Cet homme intrigant et profondément artificieux [GENLIS, Mères rivales, t. III, p. 129, dans POUGENS]
L'élévation et la dignité du caractère agissaient profondément sur elle [STAËL, Corinne, IV, 1]
Je m'entretenais un jour.... avec un terrible répétiteur piémontais, sans goût, ni grâce, ni linge blanc, mais du reste profondément instruit [J. DE MAISTRE, Corresp. à M. de Bonald, 15 nov. 1817]
En rendant plus foncée la couleur noire.
On peut faire de l'encre avec cette pierre ; car elle noircit profondément la décoction de noix de galle [BUFF., Min. t. VII, p. 138]

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Li reis paiens parfundement l'incline [s'incline devant lui] [, Ch. de Rol. LXXV]
  • XIIIe s.
    Or n'ai-je pas quanque je vueil ; Ainz sui dolenz et si me dueil Parfondement [RUTEB., 14]
  • XVIe s.
    Il demoura longuement pensif en luy mesme bien profondement sans mot dire [AMYOT, P. Aem. 45]
    Alexandre le grand, le jour assigné à cette furieuse bataille contre Darius, dormit si profondement.... [MONT., I, 339]
    L'apprehension, je l'ay lente et embrouillée ; mais ce qu'elle tient une fois, elle le tient bien, et l'embrasse bien universellement, estroictement et profondement [ID., ib. III, 58]

ÉTYMOLOGIE

  • Profonde, et le suffixe ment ; prov. preondamens, profondamens ; anc. cat. pregonamen ; espagn. profundamente ; ital. profondamente.

profondément

PROFONDÉMENT. adv. Bien avant, d'une manière profonde. Il se dit au propre et au figuré. Creuser la terre profondément. Un arbre profondément enraciné. Saluer profondément quelqu'un. Dormir profondément. Il a cela gravé profondément dans le coeur. Méditer profondément sur quelque chose. Sentir profondément une injure. Il est profondément versé dans cette science. Il est profondément affligé.

profondement

Profondement, Alte.

¶ Juger plus profondement, Arcanius aliquid iudicare.

Traductions

profondément

deeply, profoundly, deep, fast, intensely, soundעמוקות (תה״פ), עֲמֻקּוֹתdiepдълбокоtief, fest, äußerstprofundeprofundamenteprofondamenteبِعُمْقٍhlubocedybtβαθιάsyvästiduboko深く깊게dyptgłębokoprofundamenteглубокоdjuptอย่างมากderindenmột cách sâu sắc深刻地 (pʀɔfɔ̃demɑ̃)
adverbe
1. loin de la surface, de l'ouverture creuser profondément
2. de façon intense dormir profondément
3. à un haut degré, très Il est profondément ému.

profondément

[pʀɔfɔ̃demɑ̃] adv [enfoui] → deeply; [endormi] → deeply; [affecté, ému] → deeply, profoundly