progressif, ive

PROGRESSIF, IVE

(pro-grè-sif, si-v') adj.
Qui change de place en avant. Le mouvement progressif de la lune.
Ce mouvement que nous appelons animal est le même qu'on nomme progressif, comme avancer, reculer, marcher de côté et d'autre [BOSSUET, Conn. II, 1]
Les désirs sont à l'âme ce que le mouvement progressif est au corps [ID., ib. III, 11]
Il est vrai que nous ne connaissons aucun végétal qui ait le mouvement progressif [BUFF., Compar. des anim. et des végét.]
Terme de botanique. Racine progressive, racine vivace qui s'allonge en avant et se détruit en arrière, de sorte que la plante qu'elle porte avance lentement : exemple l'anémone.
Par extension, qui chemine, qui se développe.
En exprimant ces vers de Virgile : " Illa vel intactae segetis... ", le peintre représentera Camille élancée sur la pointe des épis, mais immobile dans cette attitude, au lieu qu'en poésie l'imitation est progressive aussi rapide que l'action même [MARMONTEL, Œuv. t. IX, p. 408]
Qui s'opère peu à peu.
Il [le prédicateur en Angleterre] raisonne et ne peint pas ; il n'essayerait pas, comme Bossuet, de décrire avec un effrayant détail le travail progressif du tombeau [VILLEMAIN, Litt. franç. XVIIIe siècle, 2e part. 2e leç.]
Terme de médecine. Paralysie progressive, paralysie qui envahit successivement les différentes parties du corps.
Fig. Qui avance, qui fait des progrès.
Après l'établissement des barbares sur le sol romain, les événements et les hommes ont tourné longtemps dans le même cercle, en proie à un mouvement plus violent que progressif [GUIZOT, Hist. de la civil. en France, 8e leç.]
Sous ce règne brillant [de Louis XIV], la science des festins obéit à l'impulsion progressive qui fit avancer toutes les autres sciences [BRILLATSAVARIN, Physiol. du goût, Médit. 27]
Qui suit une progression. Impôt progressif. Frais progressifs, frais qui vont en augmentant, dans une exploitation ; ainsi, dans un journal, le papier et le tirage constituent des frais progressifs. Terme de minéralogie. Cristal progressif, celui dont le signe a des exposants qui forment un commencement de progression arithmétique.
Terme de logique. Sorite progressif, celui qui descend des principes aux conséquences, par opposition au sorite régressif, qui remonte des conséquences aux principes.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La faculté motive est divisée en progressive ou ambulative, et apprehensive [PARÉ, I, 1]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. PROGRESSION.