prolixité

prolixité

n.f.
Défaut d'une personne, d'un discours prolixe : La prolixité d'un avocat verbiage, verbosité ; brièveté, concision

PROLIXITÉ

(pro-li-ksi-té) s. f.
Défaut de celui qui est prolixe, de ce qui est prolixe.
Vite, vite.... dépêchons, évitons la prolixité [MOL., Jalous. du Barbouillé, 6]
Je ne sais comme j'écris aujourd'hui ; je suis dans une prolixité qui m'ennuie moi-même [SÉV., 18 oct. 1679]
Un de ses brefs [du pape Jean XXII] contre Louis de Bavière a été retrozvé de notre temps ; le style en est diffus, quoiqu'on y dise avec raison que la prolixité est mère de l'oubli [LE CLERC, Hist. litt. de la France, t. XXIV, p. 16]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Li pluseurs s'esjoïssent de briefté orendroit, Et la prolixité ennuie en tout endroit [J. DE MEUNG, Test. 2158]
  • XIVe s.
    Ou s'il [certains détails] peussent estre es livres, la prolixité d'aus [eux] engenderroit ennui et despit [H. DE MONDEVILLE, f° 33, verso.]
  • XVIe s.
    [Les Muses] M'ont donné cueur, esvitant pour un poinct Prolixité, dire ce qui me poinct [MAROT, II, 222]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. prolixitat ; espagn. prolijidad ; ital. prolissità, du latin prolixitatem, de prolixus, prolixe.

prolixité

PROLIXITÉ. n. f. Défaut de ce qui est prolixe. Cet auteur est d'une déplorable prolixité.
Synonymes et Contraires

prolixité

nom féminin prolixité
Traductions

prolixité

הרחבת הדיבות (נ)

prolixité

prolissità