promené, ée

PROMENÉ, ÉE

(pro-me-né, née) part. passé de promener
Un malade promené en voiture. Fig.
Peut-être avant que l'heure en cercle promenée Ait posé sur l'émail brillant Dans les soixante pas où sa course est bornée Son pied sonore et vigilant [ANDRÉ CHÉNIER, Iambes, 4]