promontoire

(Mot repris de promontoires)

promontoire

n.m. [ lat. promuntorium ]
Cap élevé s'avançant dans la mer.

promontoire

(pʀɔmɔ̃twaʀ)
nom masculin
partie en relief au-dessus de la mer un promontoire élevé

PROMONTOIRE

(pro-mon-toi-r') s. m.
Terme de géographie. Ancien synonyme de cap.
Non loin de Terracine est le promontoire choisi par les poëtes comme la demeure de Circé [STAËL, Corinne, XI, 1]
Cicéron a perdu la vie près du promontoire de Gaëte, qui s'offre à nos regards [ID., ib. XIII, 4]
Fig.
Un brin d'herbe dans l'eau par elle [la colombe] étant jeté, Ce fut un promontoire où la fourmi arrive [LA FONT., Fabl. II, 12]
En un sens plus étroit, masse de terre élevée ou montagne formant saillie au-dessus des eaux, par opposition à cap, qui désigne tout ce qui s'avance dans la mer, élevé ou non.
On voit de là la ville de Monaco bâtie sur un promontoire élevé en forme de table et escarpé de tous côtés [SAUSSURE, Voy. Alpes, t. V, p. 315, dans POUGENS]
Terme d'anatomie. Petite saillie de la paroi interne du tympan.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Au promontoire du cap de Bonne Esperance [PARÉ, Licorne, 4]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. promontorium, de pro, en avant, et mons, mont.

promontoire

PROMONTOIRE. n. m. Cap, pointe de terre élevée qui s'avance dans la mer. Les trois promontoires de Sicile. Le promontoire de Malée. Doubler un promontoire. Ce mot n'est guère usité que dans le style soutenu et qu'en parlant de la géographie ancienne; dans la géographie moderne, on dit Cap.

promontoire

Promontoire, ou Montagne, ou roche penchant sur la mer, Promontorium.

promontoire


PROMONTOIRE, s. m. [Promon-toâ-re. 2° et 3e lon.] Pointe de terre élevée et avancée dans la mer. — Ce mot n'a guère d'usage que dans la Géographie anciène: dans la moderne, on dit Cap.

Traductions

promontoire

kaap

promontoire

promontório

promontoire

promontorio

promontoire

Vorgebirge

promontoire

mys

promontoire

udde

promontoire

แหลม

promontoire

[pʀɔmɔ̃twaʀ] nmheadland