propagation

propagation

n.f.
1. Fait de s'étendre de proche en proche : La propagation d'un incendie, d'une épidémie extension, progrès, transmission
2. En physique, déplacement progressif d'énergie dans un milieu déterminé : La propagation des ondes sonores.
3. Action de propager une idée, une nouvelle : La propagation d'une rumeur diffusion

propagation

(pʀɔpagasjɔ̃)
nom féminin
fait de se développer, de se répandre la propagation d'un incendie la propagation d'une information

PROPAGATION

(pro-pa-ga-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
Action de propager, de multiplier par génération.
Pour ce qui est des qualités requises pour le mariage et la propagation, je vous assure que, selon les règles de nos docteurs, il est tel qu'on le peut souhaiter [MOL., Mal. imag. II, 6]
Les conjonctions illicites contribuent peu à la propagation de l'espèce [MONTESQ., Esp. XXIII, 2]
Dans l'espèce humaine, quelle différence entre la chétive propagation des sauvages et l'immense population des nations civilisées et bien gouvernées ! [BUFF., Quadr. t. VIII, p. 35]
Je crois que Nature.... est toute à deux fins, la conservation de l'individu et la propagation de l'espèce [DIDER., Lett. à Mlle Voland, 31 juill. 1762]
Fig.
Cet état [l'état religieux], par une heureuse et sainte propagation, se perpétue de jour en jour, ou d'âge en âge.... [BOURDAL., Pensées, t. II, p. 417]
Fig. Extension, progrès. La propagation de la vaccine. La propagation du choléra. La propagation des lumières.
Par cette foi des peuples il a formé une Église nombreuse ; par la propagation de cette Église, il a eu le témoignage de la tradition et de l'antiquité [BOURDAL., Dominic. Sur le scand. de la croix.]
Œuvre de la propagation de la foi, œuvre qui a pour objet de secourir les Églises catholiques dans les pays protestants ou schismatiques, et d'aider les missionnaires par la prière et des aumônes.
Terme de physique. Manière dont la lumière, la chaleur, le son se propagent.
La propagation de la lumière se fait toujours en ligne droite [BUFF., Hist. nat. Hom. Œuvr. t. IV, p. 487]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Julius Cesar, qui estoit souverain de l'ost des Rommains, non pour la grant propagation [extraction] dont il fust venu, mais pour la haulte proesse qui estoit en luy [, Perceforest, t. IV, f° 82]
  • XVIe s.
    Une amorce et allechement dedié à la conservation et propagation de leur race [PARÉ, I, Préf.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. propagationem, de propagare.

propagation

PROPAGATION. n. f. Multiplication par voie de génération, de reproduction. La propagation du genre humain. La propagation de l'espèce. On mit dans cette île déserte des animaux dont la propagation fut prodigieuse.

Il s'emploie figurément et signifie Extension, diffusion, progrès, augmentation. La propagation de cette épidémie fut d'une effrayante rapidité. La propagation de la foi. La propagation des connaissances, d'une doctrine. Favoriser la propagation des idées, des découvertes utiles.

En termes de Physique, il désigne la Manière dont la lumière et le son se répandent, et dont certains mouvements naissent les uns des autres. La propagation du son est beaucoup plus lente que celle de la lumière. La propagation des ondes lumineuses, des ondes sonores.

Synonymes et Contraires

propagation

nom féminin propagation
1.  Fait de propager une idée.
2.  Fait de s'étendre.
Traductions

propagation

propagation, spread

propagation

verspreiding, voortplanting, uitbreiding, propagatie

propagation

Verbreitung

propagation

propagazione

propagation

[pʀɔpagasjɔ̃] nf [ondes] → propagation
la propagation des ondes électromagnétiques → the propagation of electromagnetic waves