propension

(Mot repris de propensions)

propension

n.f. [ lat. propensio, de propendere, pencher ]
Inclination vers qqch, à faire qqch : Avoir une propension à la paresse disposition, penchant, tendance

propension

(pʀɔpɑ̃sjɔ̃)
nom féminin
inclination à faire qqch une propension à voir le mal partout

PROPENSION

(pro-pan-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
Tendance naturelle d'un corps vers un autre. Tous les corps pesants ont une propension naturelle à descendre.
Fig. Penchant, inclination. Propension au bien, au mal.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Si il est difficile de forcer les propensions naturelles [MONT., I, 159]
    J'ay, de ma part, le goust estrangement mousse à ces propensions qui sont produictes en nous sans l'ordonnance et. entremise de nostre jugement [ID., II, 70]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. propensionem, de propensus, enclin, de pro, en avant, et pendere, suspendre.

propension

PROPENSION. n. f. Pente, tendance naturelle d'un corps vers un autre corps, vers un point. Tous les corps pesants ont une propension naturelle à descendre.

Il signifie surtout figurément. Penchant, inclination. Propension au bien, au mal. Tout homme a de la propension à croire ce qu'il désire.

propension


PROPENSION, s. f. [Propan-sion, en vers si-on: 2e lon.] Au propre, pente naturelle. "Les corps pesans ont une propension à descendre. = Fig. penchant, inclination. "Propension au bien, au mal. "Ces troubles augmentoient la propension naturelle à la tyrannie. = Ce mot est peu usité au propre: il l'est au figuré moins que penchant et inclination. M. l'Ab. de Fontenai l'emploie au pluriel, mais c'est dans le style badin ou critique, qui a ses licences, comme le style poétique. "M. de Vinesac a quelquefois des propensions au rire.

Synonymes et Contraires
Traductions

propension

נטייה (נ)

propension

Neigung

propension

傾向

propension

성향

propension

benägenhet

propension

[pʀɔpɑ̃sjɔ̃] nfpropensity
une propension à qch → a propensity for sth
une propension à faire qch → a propensity to do sth