propice

(Mot repris de propices)

propice

adj. [ lat. propitius ]
1. Qui convient bien à qqch : Elle a attendu le moment propice pour partir opportun ; défavorable
2. Qui est bien disposé à l'égard de qqn : La situation nous est propice favorable ; néfaste

PROPICE

(pro-pi-s') adj.
Qui donne faveur, en parlant de la divinité ou de toute puissance de qui notre sort dépend.
Et nous verrons après, par d'autres sacrifices, Si les dieux voudront être à nos vœux plus propices [CORN., Rodog. V, 4]
S'il est des dieux cruels, il est des dieux propices [VOLT., Guèbres, IV, 6]
Il est dans ce saint temple un sénat vénérable Propice à l'innocence, au crime redoutable [ID., Henr. IV]
En parlant des choses, favorable. Un vent propice.
Car en quelque façon les malheurs sont propices [RÉGNIER, Sat. II]
Le destin, aux grands cœurs si souvent mal propice [CORN., Poly. I, 4]
Prenons l'occasion, tandis qu'elle est propice [ID., Cinna, I, 3]
Je voudrais que la cour, par un regard propice, à ce que vous valez rendît plus de justice [MOL., Mis. III, 7]
À la propice, loc. adv. Au gré de (locution vieillie).
Géronte : Quel est ce Richard ? - Hector : Moi, fort à votre service ; Ce nom n'étant point fait du tout à la propice D'un valet de joueur, je me suis de nouveau Donné celui d'Hector, du valet de carreau [REGNARD, le Joueur, III, 4]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Respundi Naboth : Deu me seit propice, que ço ne face que ne duinse [je ne donne] ne despende le heritage de mes anceseurs [, Rois, p. 330]
  • XIVe s.
    La chaleur du soleil est propice à toute la nature [, Modus, f° IV, verso]
  • XVe s.
    Bateaulx propices à porter chevaulx [COMM., IV, 5]
    Par les dessus dits luy furent faictes tant de remonstrances qu'il se accorda, et leur donna par propices oreilles à entendre touchant son eschappement [évasion] [, Bibl. des chart. 4e série, t. I, p. 267]
  • XVIe s.
    Amour.... Tens l'oreille à la mienne [voix], et te montre propice [DESPORTES, Amours d'Hippol. XXXIV]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. propitius, pro-pit-ius, de pro, et petere, aller en volant, voler, d'après Ascoli, Zeitschrift für vergleich. Sprachforsch. t. XVI, p. 211 ; le sens serait : dont le vol est d'un augure heureux.

propice

PROPICE. adj. des deux genres. Qui est favorable. Il se dit en parlant de la Divinité et de toute puissance ou autorité dont nous pouvons dépendre. Dieu nous soit propice! Dieu soit propice à nos voeux! Se rendre le ciel propice. Le destin nous fut propice. L'accusé, par sa bonne foi, s'est rendu ses juges plus propices. Jetez sur moi un regard propice, un oeil propice.

Il se dit, par extension, en parlant du Temps, de l'occasion, de la température, du vent, etc. Avoir l'occasion propice. Avoir le temps propice. C'est l'heure, le moment propice. Choisir la saison propice. Toutes choses lui ont été propices dans son entreprise. Les circonstances lui furent propices. Un vent propice nous conduisit dans le port.

propice

Propice, Qui n'a point de courroux contre aucun, ains luy porte faveur et le supporte, Iudices secundi. B.

Avoir juges propices, Propitiis numinibus iudiciorum et praesentibus vti. B.

¶ Propice pour propre, Aptus, Idoneus.

Choses propices à toy, et qui ne conviennent à autre, Omnino in te singularia.

propice


PROPICE, adj. PROPITIATION, s. f. PROPITIATOIRE, adj. et subst. [Tia a le son de cia: cia-cion, cia-toâ-re.] Propice, favorable. Celui-ci est d'un usage plus étendu: celui-là se dit proprement et principalement de Dieu, du Ciel, comme signifiant Dieu, et par extension du tems, de l'ocasion et des autres chôses de même natûre, quand elles sont favorables. = Suivant La Touche, il ne se dit que dans le style relevé et dans la poésie: ailleurs on dit favorable. Il avoûe pourtant que l'Acad. dit: ocasion propice, tems propice, saison propice: toutes les chôses lui ont été propices. — Et en parlant à des personnes fort élevées, lors qu'il est question d'afaires fort importantes: soyez-moi propice. Il a le même régime que favorable, le datif. "Dieu nous soit propice: le ciel est propice à nos voeux.
   PROPITIATION, ne se dit qu'avec sacrifice. "Sacrifice de propitiation, ofert à Dieu pour le rendre propice. — On dit, dans le même sens, adjectivement, sacrifice, ofrande propitiatoire. = S. m. Table d'or très-pur, qui étoit posée au dessus de l'arche: le propitiatoire.

Traductions

propice

gewogen, gnädig, günstig, hold, tauglich, tüchtigfavourable, advantageous, auspicious, of use, suitable, likely, propitious, fortunategeschikt, gunstig, bruikbaar, goedgezind, toegenegen, welgezind, genadig [religie], lievelings-geskikt, gunsteling-, regadequat, adient, apte, favorablegunstig, passendefavora, taŭgaacomodado, adecuado, favorable, favourable, útil, utilizable, faustosuopeaalkalmas, kedvencadatto, capace, idoneofaustusapto, capaz, conveniente, favorável, propíciofolositorгодныйblid, gunstig, gynnsampřispívající (pʀɔpis)
adjectif
qui convient trouver un endroit propice pour faire qqch

propice

[pʀɔpis] adj [moment] → favourable (Grande-Bretagne), favorable (USA)