proportion

proportion

n.f. [ lat. proportio ]
1. Rapport de grandeur entre deux quantités : La proportion d'internautes dans la population française nombre, pourcentage, taux
2. Rapport établi entre les parties d'un tout : Les proportions harmonieuses d'une voiture.
3. (Souvent pl.) Importance matérielle ou morale de qqch : Cet événement a pris des proportions démesurées.
En proportion,
en rapport : Elle s'entraîne beaucoup et a des résultats en proportion.
En proportion de,
suivant l'importance de : Ils seront indemnisés en proportion des dégâts.
Hors de proportion,
beaucoup trop grand ; excessif : Votre réaction est hors de proportion.

proportions

n.f. pl.
Dimensions considérées par référence à une mesure : Cette recette est très simple à condition de respecter les proportions.
Toutes proportions gardées,
en tenant compte des différences d'importance ou de grandeur : Un mouvement de baisse qui n'épargne pas, toutes proportions gardées, les Bourses européennes.

PROPORTION

(pro-por-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
Rapport des parties entre elles et avec leur tout.
Quelle proportion de mes pieds à ma tête ! Disait-il [le cerf] en voyant leur ombre avec douleur [LA FONT., Fabl. VI, 9]
Les pieds soutiennent le tout ; et, quoiqu'ils paraissent petits en comparaison de tout le corps, les proportions en sont si bien prises, qu'ils portent sans peine un si grand fardeau [BOSSUET, Connaiss. II, 2]
Je m'étais un peu éloigné pour regarder de plus près les proportions que les Tyriens avaient gardées dans la construction d'un vaisseau presque neuf, qui était, disait-on, par cette proportion si exacte de toutes ses parties, le meilleur voilier qu'on eût jamais vu dans le port [FÉN., Tél. III]
Un monstre dont la tête est d'une grosseur énorme, et dont tout le corps exténué et privé de nourriture n'a aucune proportion avec cette tête [ID., ib. XXII]
Il [Crouzas] définit la proportion, l'unité assaisonnée de variété, de régularité et d'ordre dans chaque partie [DIDER., Rech. philos. sur le beau, Œuv. t. II, p. 413, dans POUGENS.]
Cette colonne et son piédestal ne sont pas en proportion, cette colonne n'est pas en proportion avec son piédestal, la grandeur de l'une n'est pas en concordance avec la grandeur de l'autre, d'après les règles.
Convenance et rapport des parties du corps entre elles. C'est la tête qui dans l'homme et le cheval, sert d'unité de proportion : les peintres et les statuaires comptant sept têtes ou sept têtes et demie pour la hauteur de l'homme ; chez le cheval, deux fois et demie la longueur de la tête doivent donner la hauteur du corps prise au sommet du garrot, et la longueur de l'angle scapulo-huméral à celui de la fesse.
Au plur. Dimensions. Cela sort des proportions ordinaires. Un ouvrage fait dans de grandes proportions, dans de petites proportions. Il se dit aussi en ce sens au singulier.
Tout ce qui est au delà d'une certaine proportion cause à l'homme, à la créature bornée, un invincible effroi [STAËL, Corinne, IV, 3]
Terme de beaux-arts. L'usage autorise à dire figure de petite proportion pour figure moins grande que nature.
Fig. Convenance que les choses ont entre elles.
Les honnêtes gens doivent approuver sans prévention ce qui mérite d'être approuvé, suivre ce qui mérite d'être suivi, et ne se piquer de rien ; mais il y faut une grande proportion et une grande justesse [LA ROCHEFOUC., Réfl. div. p. 131]
Manque d'avoir contemplé ces infinis [en grandeur et en petitesse], les hommes se sont portés témérairement à la recherche de la nature, comme s'ils avaient quelque proportion avec elle [PASC., Pens. I, 1, éd. HAVET.]
L'usage où ils [les princes de l'Orient] sont de faire mourir tous ceux qui leur déplaisent, au moindre signe qu'ils font, renverse la proportion qui doit être entre les fautes et les peines, qui est comme l'âme des États et l'harmonie des empires [MONTESQ., Lett. pers. 102]
Terme de mathématique. Rapport de quantités entre elles.
La proportion de l'or à l'argent a fort varié dans tous les temps ; on peut s'en tenir à celle de dix à un pour l'antiquité ; ainsi un talent d'argent vaut trois mille livres, un talent d'or trente mille livres [ROLLIN, Traité des Ét. t. IV, p. 304, dans POUGENS]
Il n'en était pas de même dans les anciennes républiques ; car cette proportion des soldats au reste du peuple, qui est aujourd'hui comme d'un à cent, y pouvait être aisément comme d'un à huit [MONTESQ., Rom. 3]
Particulièrement Égalité de deux rapports par quotient ; ce qui se nomme proportion géométrique.
Quand un homme serait persuadé que les proportions des nombres sont des vérités immatérielles, éternelles, et dépendantes d'une première vérité en qui elles subsistent et qu'on appelle Dieu [PASC., Pens. x, 5, éd. HAVET.]
Règle de proportion, ou règle de trois, règle par laquelle on cherche un nombre qui fasse une proportion géométrique continue avec trois autres nombres donnés. Proportion arithmétique, celle où il y a égalité de deux ou de plusieurs différences. Compas de proportion, voy. COMPAS, n° 3.
Terme de chimie. Loi des proportions multiples, loi due à Dalton, suivant laquelle, quand un corps forme avec un autre plusieurs combinaisons, le poids de l'un étant considéré comme constant, les poids de l'autre varient suivant des rapports numériques très simples.
À proportion, en proportion, par proportion, loc. prép. Par rapport, eu égard à.
Elles [les maladies] nous gâtent le jugement et le sens ; et, si les grandes l'altèrent sensiblement, je ne doute point que les petites n'y fassent impression à leur proportion [PASC., Imag. Puissances trompeuses, 4, édit. FAUGÈRE.]
Il n'étend ses désirs qu'à proportion de ses besoins [FLÉCH., Tur.]
Je me suis toujours attaché aux gens moins en proportion du bien qu'ils m'ont fait que de celui qu'ils m'ont voulu [J. J. ROUSS., Conf. III]
Absolument.
Il y aura pour mille écus de jonquilles ; jugez à proportion [SÉV., 43]
Une salle ....était soutenue de six-vingts colonnes de six brassées de grosseur, grandes à proportion [BOSSUET, Hist. III, 3]
À proportion que, avec l'indicatif, selon que.
Il [un scandale] ne se forme dans nous qu'à proportion que nos mœurs se pervertissent [BOURDAL., Dominic. Sur le scand. de la croix, 349]
L'avarice et l'ambition, sources funestes de tous les maux, s'accrurent à proportion que la puissance de Rome prit de nombreux accroissements [ROLLIN, Traité des Ét. III, 2]
Proportion gardée, toute proportion gardée, loc. adv. En tenant compte de la différence relative des personnes, des choses.
Proportion gardée, il y a peut-être dix fois plus d'oiseaux dans ces climats chauds que dans les nôtres [BUFF., Ois. t. VIII, p. 251]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Cist doi triangle [ces deux triangles] sont establi sor une meisme ligne dont il ont une meisme proportion entre als [eux] [, Comput, f° 16]
  • XIVe s.
    Lequel treü [tribut] fut levé egalment selon la proporcion des richeces [BERCHEURE, f° 21, verso.]
    Es oignemens la porporcion des poudres, de l'uile et de la cire [LANFRANC, f° 119]
    Il a tele proporcion de huit à quatre comme de quatre à deux [ORESME, Eth. 146]
  • XVIe s.
    Corps monstrueux, sans certaine figure, n'ayants ordre, suitte, ni proportion que fortuite [MONT., I, 205]
    Des ossements, à la proportion desquels la stature des hommes revenoit à 20 paulmes de hauteur [ID., IV, 25]

ÉTYMOLOGIE

  • Prov. proportio ; espagn. proporcion ; ital. proporzione ; du lat. proportionem, de pro, pour, selon, et portio, portion.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PROPORTION. Ajoutez :
    Terme de turf. Valeur à laquelle est coté un cheval pour les paris. Plus un cheval a ou prend de qualité, plus la proportion diminue, et vice versâ.

proportion

PROPORTION. (Dans ce mot et dans les quatre suivants, TI se prononce CI.) n. f. Rapport et convenance des parties entre elles et avec leur tout. Juste proportion. Les proportions du corps humain. Les proportions des ordres d'architecture. Observer, garder les proportions.

Cette colonne et son piédestal ne sont pas en proportion, cette colonne n'est pas en proportion avec son piédestal, La grandeur de l'une ne répond pas à celle de l'autre.

Il se dit, au figuré, de la Convenance que toutes sortes de choses ont les unes avec les autres. Quelle proportion y a-t-il de sa dépense avec son revenu? Il n'y a nulle proportion entre les uns et les autres. Du fini à l'infini, il n'y a point de proportion. Il faut que le délit et la peine soient en proportion. Son succès n'est pas en proportion avec son mérite.

En termes de Mathématiques, il désigne l'Égalité de deux ou de plusieurs rapports, par différence ou par quotient. Proportion arithmétique. Proportion géométrique. Proportion harmonique. Proportion continue.

En termes d'Arithmétique, Règle de proportion ou règle de trois, Celle par laquelle on cherche un nombre qui soit en proportion géométrique continue avec trois nombres donnés.

Compas de proportion, Instrument composé de deux règles plates qui s'ouvrent et se ferment comme un compas, et qui sert à diverses opérations de géométrie dépendantes des proportions.

PROPORTIONS, au pluriel, signifie Dimensions. Cela sort des proportions ordinaires. Réduire à de petites proportions. Un ouvrage fait dans de grandes proportions.

À PROPORTION, EN PROPORTION, PAR PROPORTION, loc. adv. Proportionnellement. Il n'est pas aussi bien payé que l'autre à proportion, en proportion, par proportion.

À PROPORTION DE, EN PROPORTION DE, loc. prép. Par rapport à, eu égard à. Il ne dépense pas à proportion de son revenu. On le paiera à proportion de ce qu'il aura fait. Il sera récompensé en proportion de ses services.

PROPORTION GARDÉE, TOUTE PROPORTION GARDÉE, loc. adv. En tenant compte de l'inégalité, de la différence relative des deux personnes, des deux choses dont il s'agit. Proportion gardée, toute proportion gardée, cette affaire est plus avantageuse que l'autre. Proportion gardée, ce petit jardin vaut mieux, vaut plus que ce grand parc.

proportion

Proportion, Proportio.

Gardant la proportion et la mesure, ou convenance, Pro portione rerum.

proportion


PROPORTION, s. f. PROPORTIONEL, NELLE, adj. PROPORTIONELLEMENT, adv. PROPORTIONÉMENT, adv. PROPORTIONER, v. act. [Propor-cion, cio-nèl, nèleman, néman, né: 4e è moy. au 2d, 3e et 4e; é fer. au 5e et 6e] Proportion est la convenance et le raport des parties entre elles. "Il faut qu'il y ait une certaine proportion de tous les membres du corps humain avec la tête. "Observer les proportions. "Ce Peintre, ce Sculpteur entend bien les proportions. = Par extension, il se dit de la convenance que toute sorte de choses ont les unes avec les aûtres. "Il n'y a nulle proportion de sa dépense avec son revenu, des biens spirituels avec les biens temporels: il n'y a entre eux aucune proportion. "Du fini à l'infini ou avec l'infini, il n'y a point de proportion. = À~ proportion, adv. se dit ou sans régime: "Du bled, du vin, et les aûtres denrées à proportion: ou avec la prép. de: il ne dépense pas à proportion de son revenu. = Plusieurs disent en proportion: 124 pièces d'artillerie... 800 barrils de poudre; et de toutes les autres munitions de guerre en proportion. LINGUET. "Ces harangues audacieuses (dans le Parlem. d'Angl.) dont les extraits scandalisent ou ravissent les étrangers en proportion de leurs penchans. Id. "Je veux, dit le Seigneur, que les honeurs de mes justes croissent en proportion de leurs humiliations. Neuville. "Il fait à son fils une leçon trop foible en proportion de ce qu'on peut apeler son crime. Mercure. "Les Rois ne peuvent devenir grands et puissans qu'en proportion de ce qu'ils rendront leurs peuples libres et heureux. Moreau. "Notre délicatesse semble augmentée en proportion de la corruption de nos moeurs. MARIN, Observ. sur l'Amante Ingénue. = Quelques-uns disent par proportion, d'aûtres proportion gardée. "Les deux autres s'élèvent l'un sur l'aûtre et diminuent par proportion. Spect. de la Nat. "L'or de la Chine est moins pur que celui du Brésil, mais aussi, proportion gardée, on l'achète moins cher. * Vertot dit à proportion que. "Il semble que les aûtres Capitaines devinssent ses énemis, (de Pompée) à proportion qu'ils aquéroient de gloire et de considération. Revol. Rom. Peut-être est-ce une faute d'impression, et faut-il lire, à proportion de ce qu'ils aquéroient de gloire, etc. ou bien, à proportion qu'ils aquéroient de la gloire, etc. La 1re manière est la meilleure. L'Acad. de tous ces adverbes, ne met que, à proportion; et par proportion. Elle ne done point d'exemple de celui-ci, et le met seulement sous l' adverbe proportionément, comme son synonyme.
   PROPORTIONÉMENT, par proportion, avec proportion. "Il n'a pas été récompensé proportionément à son mérite. Il régit le datif. "Proportionément aux faits que les Ecrivains de l'Antiquité ont pu me fournir.
   PROPORTIONEL et PROPORTIONELLEMENT sont des termes des Mathématiques, qui se disent de toute quantité qui est en proportion avec d'aûtres. "Lignes, quantités proportionelles; et substantivement, les deux proportionelles. "Réduire proportionellement un grand dessein à un petit.
   PROPORTIONER, c'est garder la proportion convenable. Il a pour 2d régime le datif. "Proportioner sa dépense à son revenu; son discours à l'intelligence et à la capacité de son auditoire.

Synonymes et Contraires

proportion

nom féminin proportion
Traductions

proportion

Gleichmaß, Proportion, Verhältnis, Anteilproportion, rate, ratio, percentageverhouding, proportie, evenredigheid, zinsnede, percentage, ratio, deelיחס (ז), ממד (ז), פרופורציה (נ) [יחס], שיעור (ז), יַחַס, מֵמַדverhoudingproporcioproporción, tasahlutfallproporçãoαναλογίαproporzione, dosaggioنِسْبَةčástdelosuusudio比率비율forholdproporcjaпропорцияproportionสัดส่วนorantỷ lệ比例比例 (pʀɔpɔʀsjɔ̃)
nom féminin
1. rapport de taille entre les éléments d'un tout des proportions harmonieuses
2. rapport entre deux quantités la proportion entre les recettes et les dépenses

proportion

[pʀɔpɔʀsjɔ̃] nfproportion
Il n'y a aucune proportion entre le prix demandé et le prix réel → The asking price bears no relation to the real price.
hors de proportion → out of proportion
toute proportion gardée → making due allowance
toutes proportions gardées → making due allowances
en proportion → in proportion
en proportion de → in proportion to