prosternement


Recherches associées à prosternement: procrastination, prosterner

PROSTERNEMENT

(pro-stèr-ne-man) s. m.
Action de se prosterner ; état de celui qui est prosterné.
Les cilices, les prosternements, les gémissements et le pain des larmes, le renoncement à tous les plaisirs même les plus innocents, étaient l'exercice des saints pénitents [BOSSUET, 4e serm. Circoncision, 1]
Il n'y a plus que le prosternement et le visage contre terre qui puissent être leur posture [des parlements] [SAINT-SIMON, 375, 68]
Nourri à l'ombre du trône parmi les soumissions et les prosternements des gens de cour [ROLLIN, Hist. anc Œuv. t. IV, p. 78, dans POUGENS]
Ces sultans que le peuple n'ose regarder et qu'on n'aborde qu'avec des prosternements qui semblent tenir de l'adoration [VOLT., Mœurs, 93]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Prosternement [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Prosterner.

prosternement

PROSTERNEMENT. n. m. Action de se prosterner. Les Orientaux témoignent leur respect par de fréquents prosternements.
Synonymes et Contraires

prosternement

nom masculin prosternement
Littéraire. Action de se prosterner.