prosterner

(Mot repris de prosterneriez)

se prosterner

v.pr. [ du lat. prosternere, coucher en avant ]
S'incliner très bas en signe de respect : Ils se sont prosternés devant la reine.

prosterner


Participe passé: prosterné
Gérondif: prosternant

Indicatif présent
je prosterne
tu prosternes
il/elle prosterne
nous prosternons
vous prosternez
ils/elles prosternent
Passé simple
je prosternai
tu prosternas
il/elle prosterna
nous prosternâmes
vous prosternâtes
ils/elles prosternèrent
Imparfait
je prosternais
tu prosternais
il/elle prosternait
nous prosternions
vous prosterniez
ils/elles prosternaient
Futur
je prosternerai
tu prosterneras
il/elle prosternera
nous prosternerons
vous prosternerez
ils/elles prosterneront
Conditionnel présent
je prosternerais
tu prosternerais
il/elle prosternerait
nous prosternerions
vous prosterneriez
ils/elles prosterneraient
Subjonctif imparfait
je prosternasse
tu prosternasses
il/elle prosternât
nous prosternassions
vous prosternassiez
ils/elles prosternassent
Subjonctif présent
je prosterne
tu prosternes
il/elle prosterne
nous prosternions
vous prosterniez
ils/elles prosternent
Impératif
prosterne (tu)
prosternons (nous)
prosternez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais prosterné
tu avais prosterné
il/elle avait prosterné
nous avions prosterné
vous aviez prosterné
ils/elles avaient prosterné
Futur antérieur
j'aurai prosterné
tu auras prosterné
il/elle aura prosterné
nous aurons prosterné
vous aurez prosterné
ils/elles auront prosterné
Passé composé
j'ai prosterné
tu as prosterné
il/elle a prosterné
nous avons prosterné
vous avez prosterné
ils/elles ont prosterné
Conditionnel passé
j'aurais prosterné
tu aurais prosterné
il/elle aurait prosterné
nous aurions prosterné
vous auriez prosterné
ils/elles auraient prosterné
Passé antérieur
j'eus prosterné
tu eus prosterné
il/elle eut prosterné
nous eûmes prosterné
vous eûtes prosterné
ils/elles eurent prosterné
Subjonctif passé
j'aie prosterné
tu aies prosterné
il/elle ait prosterné
nous ayons prosterné
vous ayez prosterné
ils/elles aient prosterné
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse prosterné
tu eusses prosterné
il/elle eût prosterné
nous eussions prosterné
vous eussiez prosterné
ils/elles eussent prosterné

PROSTERNER

(pro-stèr-né) v. a.
Coucher à terre en signe d'adoration ou de respect.
Oui, tandis que le roi va lui-même en personne Jusqu'aux pieds de César prosterner sa couronne [CORN., Pomp. III, 1]
Exauce cette indigne et vile créature Que prosterne à tes pieds un humble repentir [ID., Imit. IV, 9]
Entrez ; à ses genoux prosternez vos douleurs [A. CHÉN., Élég. II, 13]
Fig.
Une fausse science fait les athées ; une vraie science prosterne l'homme devant la divinité [VOLT., Mél. litt. Lettre au prince de ***, IV, Th. Chubb.]
Représenter prosterné.
L'artiste a prosterné les deux sœurs aux pieds du Christ [DIDEROT, Salon de 1763, dans GODEFROY, Lex. de Corneille.]
Dans le sens latin, renverser, jeter bas.
Les âmes faibles que prosterne le ton hardi de la confiance, [L'ABBÉ HOUTTEVILLE, dans DESFONTAINES]
Grégoire de Tours dit que Dieu prosternait tous les jours ses ennemis [de Clovis] [MONTESQ., Esp. XXX, 24]
Ces arbres ne dépassent pas la hauteur d'un homme, le vent océanique les prosterne à l'instar des fougères [CHATEAUBR., Mém. d'outre-tombe, t. II, p. 169]
Se prosterner, v. réfl. S'abaisser jusqu'à terre en posture de suppliant ou d'adorant.
Moïse et Aaron, ayant entendu ceci, se prosternèrent en terre à la vue de toute la multitude des enfants d'Israël [SACI, Bible, Nomb. XIV, 5]
Je me suis souvenue de la manière d'enterrer des feuillantines ; toutes ces saintes filles se prosternèrent trois fois avant que de jeter ma pauvre cousine dans sa fosse [SÉV., 611]
S'il [Alexandre] voulait qu'étant le vainqueur et le maître des Perses, on le saluât à la persane, qu'on se prosternât devant lui dans certaines occasions.... [VOLT., Dict. phil. Alexandre.]
Avec l'ellipse du pronom personnel.
Il [le comte de Toulouse] parut devant le légat.... à la porte de l'église de Saint-Gilles ; là le diacre lui mit une corde au cou, et un autre diacre le fouetta.... après quoi on fit prosterner le prince à la porte de cette église pendant le dîner du légat [VOLT., Mœurs, 62]
Fig.
On se moque de temps en temps de l'idole de boue devant laquelle on se prosterne ; mais on se prosterne [DIDEROT, Claude et Nér. II, 28]
Familièrement et fig. Se prosterner devant quelqu'un, reconnaître, avouer sa supériorité. J'ai juré, dit le vent, d'abattre le superbe Qui me résiste ainsi que toi ; Et je laisse en paix le brin d'herbe Qui se prosterne devant moi. Tâche de désarmer ma haine, Ou j'achève à l'instant de te déraciner. - Je puis tomber, reprit le chêne ; Je ne saurais me prosterner, le Chêne et le Vent, fable attribuée à BOISARD, et que l'on prétend se rapporter au refus de Louis XVIII sollicité par Bonaparte de renoncer pour lui et sa famille au trône de France.

REMARQUE

  • L'Académie ne donne prosterner que comme verbe réfléchi ; mais les meilleurs auteurs l'ont, comme on voit, employé activement.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Elle [une grande inondation] prosterna plusieurs gros villages et maisons [JUVÉN. DES URSINS, Hist. de Charles VI, p. 172, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Après que la force et puissance de l'ame estoit toute prosternée [AMYOT, Démétr. 52]
    Il feit continuellement prieres pour elle à Juno, en se prosternant à terre devant son image [ID., Artax. 33]
    Lesquels [parents] encore qu'ils soient riches et aisez, et qu'ils aient moien de les nourrir [leurs enfants] et entretenir, neanmoins ils les prosternent, abandonnent.... [DU CANGE, prosternari.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. prosternere, de pro, en avant, et sternere, étendre (voy. STRATE).

prosterner

PROSTERNER. v. tr. Renverser, mettre aux pieds de. La religion prosterne l'homme devant la divinité.

SE PROSTERNER signifie Se baisser jusqu'à terre, en signe d'adoration on en posture de suppliant, se jeter à genoux aux pieds de quelqu'un. Il se prosterna devant lui. Se prosterner la face contre terre. Se prosterner au pied des autels.

Fig. et par exagération, Se prosterner devant quelqu'un, Reconnaître, avouer sa supériorité en quelque genre que ce soit. Je me prosterne devant vous.

prosterner

Prosterner, et ruer par terre, Prosternere.

Estre prosterné devant les pieds de quelqu'un, Iacere alteri ad pedes, Prosterni ad pedes alicuius.

Synonymes et Contraires

prosterner (se)

verbe pronominal prosterner (se)
1.  Littéraire. Manifester un respect servile.
2.  S'incliner profondément.
Traductions

prosterner

prostrate (səpʀɔsteʀne)
verbe pronominal
s'incliner avec respect