protesté, ée

PROTESTÉ, ÉE

(pro-tè-sté, stée) part. passé de protester
Qui a été l'objet d'un protêt.
Il n'y a rien de payé, monsieur Trapolin ; tout est protesté [DANCOURT, les Agiot. III, 2]
Le prince de Conti ne fut pas seulement reçu à Dantzick ; les lettres de change y furent protestées [VOLT., Louis XIV, 17]