provigné, ée

PROVIGNÉ, ÉE

(pro-vi-gné, gnée) part. passé de provigner
Et les ceps provignés sont plus chers à Bacchus [DELILLE, Géorg. II]