provigner

(Mot repris de provignes)
Recherches associées à provignes: gréements, provigner

provigner


Participe passé: provigné
Gérondif: provignant

Indicatif présent
je provigne
tu provignes
il/elle provigne
nous provignons
vous provignez
ils/elles provignent
Passé simple
je provignai
tu provignas
il/elle provigna
nous provignâmes
vous provignâtes
ils/elles provignèrent
Imparfait
je provignais
tu provignais
il/elle provignait
nous provignions
vous provigniez
ils/elles provignaient
Futur
je provignerai
tu provigneras
il/elle provignera
nous provignerons
vous provignerez
ils/elles provigneront
Conditionnel présent
je provignerais
tu provignerais
il/elle provignerait
nous provignerions
vous provigneriez
ils/elles provigneraient
Subjonctif imparfait
je provignasse
tu provignasses
il/elle provignât
nous provignassions
vous provignassiez
ils/elles provignassent
Subjonctif présent
je provigne
tu provignes
il/elle provigne
nous provignions
vous provigniez
ils/elles provignent
Impératif
provigne (tu)
provignons (nous)
provignez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais provigné
tu avais provigné
il/elle avait provigné
nous avions provigné
vous aviez provigné
ils/elles avaient provigné
Futur antérieur
j'aurai provigné
tu auras provigné
il/elle aura provigné
nous aurons provigné
vous aurez provigné
ils/elles auront provigné
Passé composé
j'ai provigné
tu as provigné
il/elle a provigné
nous avons provigné
vous avez provigné
ils/elles ont provigné
Conditionnel passé
j'aurais provigné
tu aurais provigné
il/elle aurait provigné
nous aurions provigné
vous auriez provigné
ils/elles auraient provigné
Passé antérieur
j'eus provigné
tu eus provigné
il/elle eut provigné
nous eûmes provigné
vous eûtes provigné
ils/elles eurent provigné
Subjonctif passé
j'aie provigné
tu aies provigné
il/elle ait provigné
nous ayons provigné
vous ayez provigné
ils/elles aient provigné
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse provigné
tu eusses provigné
il/elle eût provigné
nous eussions provigné
vous eussiez provigné
ils/elles eussent provigné

PROVIGNER

(pro-vi-gné) v. a.
Multiplier par provin. Provigner une vigne.
Si nous ne pouvions deviner qu'il eût été donné à l'animal [le polype] d'être provigné et greffé comme la plante [BONNET, Contempl. nat. Œuv. t. VIII, p. 184, dans POUGENS]
Absolument.
La marcotte est un rejeton, une branche de vigne qu'on couche en terre, et qui prend racine quand on veut provigner [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. x, p. 452, dans POUGENS]
V. n. Se multiplier par marcottes. Ce plant a beaucoup provigné.
En taillant, le vigneron a soin de conserver tous les brins de ceps qui lui paraissent propres à provigner, lorsqu'il a des vides à remplir [GENLIS, Maison rust. t. III, p. 290, dans POUGENS]
Fig. Faire provigner la vigne du Seigneur, voy. VIGNE.
Par extension. Se propager, multiplier.
Car ces oiseaux provignent fort [VOIT., Poésies, Œuv. t. II, p. 179]
C'est celui qui, sous Apollon, Prend soin des haras du Parnasse, Et qui fait provigner la race Des bidets du sacré vallon [J. B. ROUSS., Ép. III, 27]
Selon Cumberland, la famille [de Noé] ne provigna que jusqu'à trois milliards trois cent trente millions en trois cent quarante ans ; et selon Whiston, environ trois cents ans après le déluge, il n'y avait que soixante-cinq mille cinq cent trente-six habitants [VOLT., Dict. phil. Populat.]
Fig. L'hérésie a provigné en ce pays.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Certes la nature poulse l'homme à aimer et rechercher ceste belle science [l'agriculture], qui s'apprend en son eschole, est provignée par la necessité, et embellie par le seul regard de son doux et profitable fruict [O. DE SERRES, Préf.]
    Sans donques s'amuser au provigner des arbres... [ID., 191]
    Miracle ! tout soudain fertile elle produit La vigne herissée en feuilles et en fruit, Où ta main fit prougner une haute coutiere, Qui de ton nom Denys eut nom la Denysiere [RONS., 912]
    Provigner des procez [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Provin ; Berry, preugner, progner, prominer ; wallon, proviné ; Bourg. proviner ; provenç. propaginar, probajonar ; espagn. propagar ; ital. propagginare.

provigner

PROVIGNER. v. tr. T. d'Agriculture. Coucher en terre les jeunes pousses d'une plante, après y avoir fait une entaille, afin qu'elles prennent racine et qu'il s'en forme d'autres rejetons. Provigner une vigne pour la regarnir.

Il est quelquefois intransitif et signifie Multiplier. Ce plant a beaucoup provigné cette année.

provigner

Provigner une vigne, Supplantare, Deponere semina sulco, Propagare vitem, Deprimere vitem in terram.

¶ Provigner des proces, Faire proces de proces, Litium sementem facere, Lites e litibus serere, B.