prud'homie

(Mot repris de prud'homies)

prud'homie

n.f.
Ensemble de l'organisation prud'homale.

PRUD'HOMIE

(pru-do-mie) s. f.
Probité et sagesse.
....Concluons que la plainte que nous faisons à cette heure, que tout est en désordre, qu'il n'est point de prud'homie (preud'homie, édit. de 1650), nos pères l'ont faite devant nous... [MALH., Traité des bienfaits de Sénèque, I, 10]
M. de Borstel, dont vous connaissez la sagesse et la prud'homie, vous répondra de la vérité de mes paroles [BALZ., liv. VI, lett. 8]
Nos yeux n'ont pas de mauvais desseins, et votre cœur peut dormir en assurance sur leur prud'homie [MOL., Préc. 10]
Fig.
Me voilà prête à m'embarquer sur notre Loire.... quoique votre Rhône soit terribilis, je voudrais être aussi près de me confier à sa prud'homie [SÉV., 11 sept. 1675]

REMARQUE

  • 1. On ne voit pas pourquoi, écrivant prud'homme avec deux m, l'Académie écrit prud'homie avec une seule.
  • 2. Th. Corneille l'a dit d'une femme ; ce qui est un usage ancien : Venir de guet apens déhonter une fille, Duper sa prud'homie à force de donner, le Baron d'Albik. IV, 6.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Voulant essayer la prud'hommie de leurs dites femmes [, Aresta amorum, p. 427, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Les sciences ne peuvent que nous enseigner la prudence, la preud'hommie et la resolution [MONT., I, 151]

ÉTYMOLOGIE

  • Prud'homme.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PRUD'HOMIE. Ajoutez :
    L'institution des prud'hommes.
    Tous ont demandé.... le développement de la prud'homie pour trancher à l'amiable les différends entre patrons et ouvriers [G. WYROUBOFF, la Phil. posit. Novembre - décembre 1876, p. 437]

prud'homie

PRUD'HOMIE. n. f. Probité, sagesse dans la conduite. C'est un homme d'une grande prud'homie. J'ai toujours eu bonne opinion de sa prud'homie. Il est vieux.

Il désigne encore le Lieu ou siègent les prud'hommes de certains métiers, particulièrement chez les pêcheurs des ports français de la Méditerranée. Aller à la prud'homie.