puamment

PUAMMENT

(pu-a-man) adv.
D'une manière puante. Fig. Mentir puamment, mentir avec impudence.
J'en ferai peu d'usage [du conseil de régence], répondit-il ; il mentit bien puamment, car il vint au premier conseil de régence, et n'en manqua plus aucun [SAINT-SIMON, 480, 216]

ÉTYMOLOGIE

  • Puant, et le suffixe ment.

puamment

PUAMMENT. adv. Avec puanteur. Il est peu usité.

Fig. et fam., Mentir puamment, Mentir grossièrement et impudemment.

puamment


PUAMMENT, adv. PUANT, ANTE, adj. PUANTEUR, s. f. [Puaman, an, ante, an-teur: 2e br. au 1er, lon. aux aûtres] Puanteur, mauvaise odeur. Puant, qui sent mauvais. Puamment, avec puanteur. "Quelle puanteur. "On n'y saurait habiter à caûse de la puanteur. "Pieds puants; haleine puante. — Mentir puamment (st. fig. famil.) grossièrement et impudemment. = * Puanteur est vieux au figuré. On ne parle plus, comme on le faisait aûtrefois, de la puanteur du vice. — Trév. met cette expression, sans la blâmer et sans citer aucun exemple d'Auteur.