publicain

(Mot repris de publicains)

PUBLICAIN

(pu-bli-kin) s. m.
Chez les anciens Romains, fermier des deniers publics.
Scévola fit justice des publicains, et fit mener en prison ceux qui y traînaient les autres [MONTESQ., Espr. XI, 18]
Nom donné chez les Juifs aux percepteurs d'impôts, qui, comme on le voit dans les Évangiles, étaient fort haïs.
Plusieurs Juifs se faisaient publicains, c'est-à-dire fermiers des tributs et des impositions [FLEURY, Mœurs des Israél. tit. XXXII, 3e part. p. 398 et 399, dans POUGENS.]
Par dénigrement, traitant, financier, homme d'affaires.
Lacroix, receveur général de Paris, était fort honnête homme et modeste pour un publicain qui a de tels accès [chez la Choin] [SAINT-SIMON, 295, 31]
N'avez-vous pas été frappé de l'énergie avec laquelle l'Antifinancier peint la misère du peuple et les vexations des publicains ? [VOLT., Lett. d'Argental, 8 janv. 1764]
Déplorant le sort de ces belles contrées, à qui la nature n'a prodigué ses dons que pour en faire la proie des barbares publicains [J. J. ROUSS., Conf. IV]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. publican ; cat. publica ; espagn. publicano ; ital. pubblicano ; du lat. publicanus, de publicus (voy. PUBLIC). L'ancienne langue en avait fait un terme d'injure sous la forme de poplican.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • PUBLICAIN. Ajoutez : - HIST. XIVe s.
    Aussi seront [mis avant vous, Juifs] les folles fames, Pour ce vous sera grant diffames, Pour ce qu'il ont creü Jehan Entre elles et li publiquan [, Miracles de Nostre Dame par personnages, Paris, 1876, p. 235]

publicain

PUBLICAIN. n. m. Chez les Romains, on appelait ainsi les Fermiers des deniers publics. L'ordre des publicains. Les gens de cette profession étaient odieux parmi les Juifs; c'est pourquoi l'Évangile dit : Il faut le traiter comme un païen et comme un publicain.

Il est quelquefois appliqué, chez les modernes, aux Traitants, aux financiers, à ceux qui se chargent de percevoir les revenus publics; et alors on le prend toujours en mauvaise part. D'avides publicains.

publicain

Publicain, Publicanus.

publicain


PUBLICAIN, s. m. [Publi-kein.] Fermier des deniers publics chez les Romains. = Aujourd'hui on le dit par mépris des Traitans et des gens d'afaires.

Traductions

publicain

publican