puce

puce

n.f. [ lat. pulex, pulicis ]
1. Insecte sauteur sans ailes, parasite de l'homme et des mammifères, dont il puise le sang par piqûre.
2. En électronique, petite surface de silicium sur laquelle est fixé un circuit intégré, et notamm. un microprocesseur : Lire une carte à puce.
Être excité comme une puce,
Fam. être très excité.
Marché aux puces,
endroit où l'on vend des objets d'occasion (on dit aussi les puces).
Mettre la puce à l'oreille,
Fam. éveiller les doutes ou les soupçons de qqn.
Puce à A.D.N.,
biopuce.
Puce d'eau,
daphnie.
Puce de mer,
talitre.
Secouer les puces à qqn,
Fam. le réprimander fortement.
adj. inv.
Qui est d'une couleur brun-rouge : Des cuirs puce.

PUCE

(pu-s') s. f.
Terme d'histoire naturelle. Genre d'insectes de l'ordre des aphaniptères. Insecte qui se nourrit du sang de l'homme et de quelques animaux.
Un sot par une puce eut l'épaule mordue [LA FONT., Fabl. VIII, 5]
Pour tuer une puce il voulait obliger Ces dieux à lui prêter leur foudre et leur massue [ID., ib.]
Jusque-là qu'il se vint l'autre jour accuser D'avoir pris une puce en faisant sa prière, Et de l'avoir tuée avec trop de colère [MOL., Tart. I, 6]
Il y a certainement du divin dans une puce ; elle saute cinquante fois sa hauteur ; elle ne s'est pas donné cet avantage [VOLT., Dial. XXIV, 17]
Fig. Avoir la puce à l'oreille, être inquiet, agité.
Si les catholiques d'Augsbourg ont la puce à l'oreille contre les luthériens [GUI PATIN, Nouv. Lett. t. I, p. 140, dans POUGENS]
Jeanne, la puce à l'oreille, Bat sa chatte que réveille La tendresse des matous [BÉRANG., Ivrogne.]
Mettre à quelqu'un la puce à l'oreille, lui inspirer des inquiétudes. On te secouera les puces, se dit à quelqu'un qu'on menace de battre ou de traiter sévèrement. Populairement. N'avoir pas le temps de chercher ses puces, se dit d'une femme très occupée.
Puce de mer, petit insecte aquatique.
Des espèces de puces de mer sont lumineuses, et communiquent leur éclat aux eaux [BONNET, Contempl. nat. Œuv. t. VIII, p. 378, dans POUGENS]
La puce aquatique, daphnie puce.
Puce maligne ou puce de Bourgogne, la pustule maligne, ainsi dite parce que d'abord la pustule ressemble à une morsure de puce. Les puces, nom donné par les hommes qui travaillent dans l'air comprimé, à un prurit pénible, brûlant, quelquefois intolérable, qui survient quand la pression est grande.
Herbe aux puces, nom vulgaire du psyllion.
Adj. invar. Qui est d'un brun semblable à celui de la puce. Étoffe puce. Ruban puce. Des habits puce.
Les acides rougissent les couleurs noires, fauves, violettes, puce.... [CHAPTAL, Instit. Mém. scienc. t. VI, p. 486]

PROVERBES

  • Qui se couche avec les chiens se lève avec des puces.
  • À la Sainte-Luce du saut d'une puce, phrase elliptique qui signifie que, du 23 décembre, fête de sainte Luce dans l'ancien calendrier, les jours croissent d'une quantité imperceptible.
    Il s'ensuit que ce proverbe a près de trois siècles ; car depuis 1582 la Sainte-Luce se trouve le 13 décembre, époque après laquelle les jours diminuent encore sensiblement [LEGOARANT, ]
    À peine le soleil remonte du saut d'une puce... [SÉV., 15 janv. 1690]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Cil ki tu pursieus [poursuis] est cume uns chienz mors u [ou] une pulce [, Rois, p. 95]
  • XIVe s.
    [Un discours] Ne laissa que ni li mesist [à une dame] Pluisours fois la puche à l'oreille [J. DE CONDÉ, t. II, p. 9]
    Charles en fist tel joie, ne fist mais la paroille ; Mais encore en aura telle puce en l'oroille, Dont il aura peour de perdre corps et terre [, Girart de Rossillon, v. 2257]
    En esté, gardez que en vostre chambre ne en vostre lit n'ait nulles puces [, Ménagier, I, 7]
  • XVe s.
    Elle estoit amoureuse d'un gros chanoine, qui avoit plus d'argent qu'un chien n'a de puces [LOUIS XI, Nouv. XCII]
  • XVIe s.
    Dames qui ont tant la puce en l'oreille, Qu'il ne les fault appeler n'esveiller [G. CRETIN, Poés. p. 79, dans POUGENS]
    Psyllion, seu pulicaris, herbe à puces, in Ruellium, De stirpibus. Puce en l'oreille l'homme reveille [LEROUX DE LINCY, Prov. t. I, p. 198]
    Nul sang blanc, nulle puce blanche [, ib. t. II, p. 358]
    Qui bien dort pulce ne sent [, ib. p. 384]
    Comment Panurge avoyt la pulce en l'aureille [RAB., Pant. III, 7]
    Ceux qui ont charmé les puces [qui ont bu avec excès, au point de n'être pas réveillés par les puces] [CHOLIÈRES, Contes, f° 259, dans LACURNE]
    (on a dit dans le même sens, brider les puces).

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, pouss ; picard, puche ; provenç. piuze, piutz ; catal. pussa ; espagn. pulga ; ital. pulce ; du lat. pulicem, que les étymologistes rapprochent le grec et de l'all. Floh, qui signifient puce. La racine est le sanscr. sphur, sauter, sautiller ; le grec fait métathèse, et le latin laisse tomber l's initial.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PUCE. Ajoutez :
    Puce de terre, la mordelle, voy. ce mot.
    Ils [les criquets de Chypre], au sortir de l'œuf, ne sont pas plus gros que des mordelles ou puces de terre [, Journ. offic. 8 août 1875, p. 6540, 3e col.]
    Arbre à la puce, le rhus toxicodendron [BAILLON, Dict. de bot. p. 248]

puce

PUCE. n. f. Petit insecte parasite qui se nourrit du sang de l'homme et de divers animaux. Un chien plein de puces, couvert de puces. Le saut d'une puce. Piqûre de puces. Morsures de puces. Chercher ses puces. Tuer une puce.

Fig. et fam., Avoir la puce à l'oreille, Être inquiet pour le succès de quelque affaire. Mettre à quelqu'un la puce à l'oreille, Lui inspirer des inquiétudes.

Fig. et pop., Secouer les puces à quelqu'un, L'admonester vigoureusement.

PUCE est aussi adjectif des deux genres et signifie Qui est d'un brun semblable à celui de la puce. Couleur puce. Habit puce. Étoffe puce. Ruban puce.

puce


PUCE, s. f. PUCERON, s. m. [2e e muet] Nom d'insecte, dont le 1er s' atache à la peau des hommes et des chiens, et l'aûtre à quelques plantes ou arbustes.
   On dit, proverbialement, mettre la puce à l' oreille à quelqu'~ un, lui faire craindre quelque évènement fâcheux; et populairement, secouer les puces à quelqu' un, l'étriller.

Traductions

puce

Floh, chip, Mikrochipflea, chip, bullet, microchipvlo, chip, microchipפרעוש (ז), פַּרְעוֹשׁloppe, chip, mikrochipψύλλος, ψείρα, μικροτσίπ, τσιπpulopulga, chip, microchipbuha, čip, mikročipbolhaflópulce, chip, microchippūlexloppe, brikke, mikrobrikkepulga, chip, microchipблоха, микропроцессор, микросхема, клопбухаloppa, chips, mikrochipspire, çip, mikroçipبُرْغُوث, شَرِيحَةُ السِّيلِيكُون, شَرِيحَةٌ صَغِيرَةblecha, čip, mikročipkirppu, mikrosiruチップ, マイクロチップ, 蚤마이크로칩, 벼룩, 칩chip, mikroprocesor, pchłaแผ่นไมโครชิป, ไมโครชิป, หมัดcon rận, vi mạch微芯片, 芯片, 跳蚤 (pys)
nom féminin
1. petit insecte noir qui saute chien qui a des puces
2. marché où sont vendus des objets d'occasion
3. petit élément contenant des données informatiques une carte à puce

puce

[pys]
nf
(= insecte) → flea
Ce chien a des puces → This dog has fleas.
marché aux puces → flea market
mettre la puce à l'oreille de qn → to give sb something to think about, to set sb thinking
(terme d'affection) ma puce → love
(INFORMATIQUE)chip
une puce électronique → a microchip
une carte à puce → a smart card
(TYPOGRAPHIE)bullet point puces
nfpl (aussi marché aux puces) → flea market