puceau

(Mot repris de puceaux)

puceau

n.m. et adj. m. [ de pucelle ]
Fam. Garçon vierge.

puceau

(pyso)
nom masculin pluriel puceaux
garçon qui n'a jamais eu de relations sexuelles C'est un puceau.

PUCEAU

(pu-sô) s. m.Terme libre.
Jeune garçon vierge.
Adj. Puceau, pucelle.
Je la tiens pucelle sans faute, Et si pucelle qu'il n'est rien De plus puceau que cette belle [LA FONT., Joc.]
Elle affermit de ses pucelles mains Des fleurs de lis la tige gallicane [VOLT., Puc. I]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Li cors de li, ki puceus fu, Ne puet [peut] mort estre corrompu [, Édouard le Conf. v. 3982]
    Li uns est tout nouviaus Ameres [amant] et tout puciaus [, Anc. poés. fr. Vat. n° 1499, f° 170, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Par maniere de gausserie on appelle puceaux ceux qui au souffle de leur haleine rallument une chandelle esteinte [PASQUIER, Rech. liv. VIII, p. 692, dans LACURNE]
    Garder soigneusement son ame pucelle et nette de la contagion et corruption du monde [CHARRON, Sagesse, p. 522, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. PUCELLE.

puceau

PUCEAU. n. et adj. m. Garçon qui n'a point connu de femme. Il est grossier.

puceau


PUCEAU, CELLE, s. m. et f. PUCELAGE, s. m. Vierge. Virginité. — Ces mots sont bâs et ne se disent, les deux premiers sur-tout, qu'en plaisantant. On ne se sert guère du 3e en bonne compagnie.
   Rem. On disait autrefois pucelle pour fille, même dans le haut style. On apelait les Muses, les Doctes Pucelles. — Malherbe dit aux Nymphes de la Seine.
   Pucelles, qu'on se rejouïsse
   Mettez-vous l'esprit en repôs.
ces deux vers seraient siflés aujourd'hui.

Traductions

puceau

virgulo

puceau

Jungfrau

puceau

[puceaux] (pl) [pyso] adj m
être puceau → to be a virgin