puits

puits

[ pɥi] n.m. [ lat. puteus ]
1. Trou vertical creusé dans le sol pour atteindre la nappe d'eau souterraine la plus proche : S'asseoir sur la margelle d'un puits.
2. Trou creusé dans le sol en vue d'extraire un minerai, ou destiné à toute autre fin industrielle : Un puits de pétrole. Un puits de mine.
Puits de science,
personne très érudite.

PUITS

(pui) s. m.
Trou profond creusé dans la terre, pour en tirer de l'eau.
Sur le bord d'un puits très profond Dormait, étendu de son long, Un enfant alors dans ses classes [LA FONT., Fabl. V, 11]
Un astrologue un jour se laissa choir Au fond d'un puits.... [ID., ib. II, 13]
Du fond d'un puits ou d'une cave profonde on peut voir les étoiles en plein midi ; ce qui était connu des anciens [BUFF., Hist. nat. hom. Œuv. t. IV, p. 455]
Plus on tire de l'eau d'un puits, et plus elle devient claire [GENLIS, Maison rust. t. I, p. 164, dans POUGENS]
Fig.
Le christianisme a placé la charité comme un puits d'abondance dans les déserts de la vie [CHATEAUB., Génie, I, II, 3]
Fig. C'est un puits de science, se dit d'un homme très savant. C'est un puits d'or, c'est un homme extrêmement riche. Dans un sens analogue.
Ayant plein puits de ces douceurs [LA FONT., Pâté.]
Fig. Ce qu'on lui dit tombe dans un puits, se dit d'un homme fort secret. C'est un puits, se dit, dans le même sens, d'un homme qu'il est impossible de faire parler sur les choses qu'il doit taire.
Ulysse votre père est le plus sage de tous les hommes ; son cœur est comme un puits profond, on ne saurait y puiser son secret [FÉN., Tél. XXIV]
La duchesse de Bourgogne appelait toujours Mme de Nogaret sa petite bonne et son puits [SAINT-SIMON, 177, 104]
Fig. Cela ne tombera pas dans le puits, on s'en souviendra en temps et lieu. Cela est tombé dans le puits, se dit d'une chose dont il a d'abord été question et qui ensuite a été oubliée. Puits commun, celui qui sert à plusieurs personnes. Fig.
Mais c'est pour leur beau nez ! le puits n'est pas commun ; Et si j'en avais cent, ils n'en auraient pas un [RÉGNIER, Macette.]
Terme apocalyptique. Le puits de l'abîme, l'enfer.
Quand Dieu laisse sortir du puits de l'abîme la fumée qui obscurcit le soleil, selon l'expression de l'Apocalypse, c'est-à-dire l'erreur et l'hérésie [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Satan, rentre dans le puits de l'abîme, où tu seras enchaîné pour mille ans [CHATEAUBR., Mart. XXIV]
Puits artésien, trou pratiqué en terre au moyen de la sonde, et d'où l'eau jaillit d'elle-même. Puits perdu, puits dont le fond est de sable et où les eaux se perdent. Puits pleureur, ou, substantivement, un pleureur, puits qui ne s'alimente que par une filtration des eaux à travers les couches superficielles.
Ouverture pour descendre dans une mine, dans une carrière, et par laquelle on extrait les matières qu'elle renferme.
On descend dans les mines de Wieliezka par six puits, qui ont quatre à cinq mètres de diamètre [A. BRONGNIART, Traité de min. t. I, p. 130, dans POUGENS]
Puits de marée, puits pratiqué dans un port et mis en communication souterraine avec la mer, afin de faire connaître à tout moment la hauteur de la marée.
Terme de guerre. Trous creusés au-devant d'un retranchement et recouverts ordinairement de branchages et de terre pour y faire tomber la cavalerie. Première excavation faite pour construire une mine.
Puits de glace, trous cylindriques profonds dans les glaciers, par où s'échappent les courants d'eau qui se sont formés par dégel à la surface. Grande profondeur qui se trouve dans la mer, là où le fond est généralement uni et élevé. Terme de géologie. Puits naturels, nom donné à de certaines cavités profondes et cylindriques, qui, s'enfonçant dans la craie blanche, sont comblées par du sable et du gravier.
Terme de marine. Sentine d'un vaisseau. Retranchement ménagé au milieu d'une embarcation.
Terme de cuisine. Vide qu'on forme dans la pâte pour la délayer et la pétrir. Vide que l'on a ménagé dans le milieu d'un plat en disposant en couronne les viandes, les poissons, les légumes, etc. Puits d'amour, sorte de pâtisserie feuilletée, évidée à l'intérieur, et que l'on remplit avec des confitures, des gelées, etc.

PROVERBES

  • Il faut puiser tandis que la corde est au puits, c'est-à-dire il faut travailler à sa fortune, à ses affaires, pendant qu'on en a l'occasion.
  • La vérité est au fond d'un puits, c'est-à-dire en toute chose on a beaucoup de peine à découvrir la vérité.
    La vérité, qu'on a bannie du commerce et qu'on a cachée au fond d'un puits comme une séditieuse [SAINT-ÉVREMOND, dans RICHELET]
    Ils tremblent qu'un censeur.... N'aille du fond du puits tirer la vérité [BOILEAU, Disc. au roi.]
    La vérité toute nue Sortit un jour de son puits [FLORIAN, Fabl. I, 1]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Puch d'infer [, Partonop. V. 9882]
    [L'eau d'un ruisseau] aussi froide Comme puiz, ou comme fontaine [, la Rose, 111]
    Si comme de lor moustiers refere et de lor caucies [chaussées] ramender, de lor puis et de lor gués maintenir [BEAUMANOIR, XXI, 27]
    Mès l'en porroit avant un pui Espuisier, c'on poïst retrere Combien la dame est debonaire [RUTEB., II, 19]
  • XVe s.
    [Paris] C'est la cité sur toutes couronnée, Fontaine et puis de sens et de clergie [E. DESCH., Sur les beautés de Paris.]
  • XVIe s.
    Aussi furent amenez trois prisonniers, desquels on apprit qu'il se faisoit une mine sous le ravelin et sous la Grange Londis, et pourtant ils firent sept puits [D'AUB., Hist. II, 54]
    On dit qu'il faut couler les execrables choses Dans le puits de l'oubli et au sepulcre encloses [ID., Tragiques, éd. LALANNE, p. 112]
    Un puits à fumier [, Nouv. coust. gén. t. I, p. 808]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, puss ; picard, puche ; prov. potz, poutz ; cat. pou ; espagn. pozo ; ital. pozzo ; du lat. puteus.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PUITS. Ajoutez :
    10° Parler du puits, dans l'argot des théâtres, perdre son temps à parler d'une chose qu'on ne peut réussir à terminer. M. Eman Martin, Courrier de Vaugelas, 15 février 1875, p. 170, qui cite cette locution, en rapporte en même temps l'origine selon Joachin Duflot, Secret des coulisses : c'est que l'acteur Bouffé devant, en une certaine pièce, descendre dans un puits figuré sur le théâtre, ne put jamais se contenter de la largeur du puits ni de sa margelle, et que les répétitions se passèrent à discuter sur cet objet.

puits

PUITS. n. m. Trou profond, creusé de main d'homme, ordinairement revêtu de pierre en dedans, et que l'on a fait pour tirer l'eau qui se trouve à une certaine profondeur. Un puits très profond, très creux. Puits mitoyen. Le bord d'un puits. La rebord d'un puits. La margelle d'un puits. La corde, la chaîne du puits. De l'eau de puits. Creuser un puits. Curer un puits. Cureur de puits. Puits à poulie. Puits à bras.

Puits artésien, Trou pratiqué en terre, souvent à une très grande profondeur, et d'où l'eau jaillit d'elle-même. Le puits artésien de Grenelle.

Puits perdu, Puits dont le fond est de sable et où les eaux se perdent. Les puisards sont des espèces de puits perdus.

Prov. et fig., La vérité est au fond d'un puits, Elle est cachée, il faut des recherches profondes pour la découvrir. La vérité sort de son puits.

Fig. et fam., C'est un puits de science, C'est un homme extrêmement savant.

PUITS se dit encore des Trous creusés verticalement pour extraire de la terre différentes substances qui y sont renfermées. Puits de carrière. Puits de mine. Puits de pétrole.

puits


PUITS, s. m. [Le t ne se prononce jamais: pui, et devant une voyèle, puiz.] Trou profond, creusé de main d'homme, et fait exprês pour en tirer de l'eau. = Par similitude, on le dit, en termes de guerre, et des creux três-profonds qu'on fait pour découvrir et éventer les mines des énemis; et des trous recouverts de branchages et de terre, pour y faire tomber la cavalerie énemie.
   On dit, proverbialement, d'un homme fort secret, que c'est un puits; que ce qu'on lui dit, tobme dans un puits. = C'est un puits de science; un homme fort savant. = La vérité est au fond du puits; on a de la peine à la trouver. = Il faut puiser, tandis que la corde est au puits; profiter de l'ocasion.

Traductions

puits

Brunnenwell, pitput, schachtבאר (נ), בור (ז), מכרה (נ), מעיין (ז), פיר (ז), בְּאֵר, מִכְרֶה, בּוֹר, פִּירputpoustudnabrøndputopozokaivosumurbrønnpoço, cisternakisima, shimoπηγάδιколодецpozzo, pozzettaبِئْرizvor井戸우물studniabrunnบ่อ เช่น บ่อแร่ บ่อน้ำมัน บ่อน้ำkuyugiếng (pɥi)
nom masculin
1. trou profond qui contient de l'eau aller chercher de l'eau au puits
2. trou dans le sol pour extraire le pétrole

puits

[pɥi] nm → well
Il a un puits dans son jardin → He's got a well in his garden.
puits artésien [aʀtezjɛ̃] nmartesian well
puits de mine nmmine shaft
puits de science nmfount of knowledge