pulluler

(Mot repris de pulluliez)

pulluler

v.i. [ lat. pullulare, de pullus, jeune animal ]
1. Se reproduire vite en très grand nombre ; proliférer : Avec cette chaleur, les insectes pullulent.
2. Être en très grand nombre : Les expressions empruntées au sport pullulent dans la langue parlée abonder, foisonner
3. (de) Être plein de : Internet pullule de sites consacrés aux jeux fourmiller, grouiller

pulluler

(pylyle)
verbe intransitif
1. se multiplier rapidement des mauvaises herbes qui pullulent
2. être vivant être en très grand nombre des gens qui pullulent dans un centre commercial
3. chose se répandre rapidement et facilement Les sectes pullulent.

pulluler


Participe passé: pullulé
Gérondif: pullulant

Indicatif présent
je pullule
tu pullules
il/elle pullule
nous pullulons
vous pullulez
ils/elles pullulent
Passé simple
je pullulai
tu pullulas
il/elle pullula
nous pullulâmes
vous pullulâtes
ils/elles pullulèrent
Imparfait
je pullulais
tu pullulais
il/elle pullulait
nous pullulions
vous pulluliez
ils/elles pullulaient
Futur
je pullulerai
tu pulluleras
il/elle pullulera
nous pullulerons
vous pullulerez
ils/elles pulluleront
Conditionnel présent
je pullulerais
tu pullulerais
il/elle pullulerait
nous pullulerions
vous pulluleriez
ils/elles pulluleraient
Subjonctif imparfait
je pullulasse
tu pullulasses
il/elle pullulât
nous pullulassions
vous pullulassiez
ils/elles pullulassent
Subjonctif présent
je pullule
tu pullules
il/elle pullule
nous pullulions
vous pulluliez
ils/elles pullulent
Impératif
pullule (tu)
pullulons (nous)
pullulez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais pullulé
tu avais pullulé
il/elle avait pullulé
nous avions pullulé
vous aviez pullulé
ils/elles avaient pullulé
Futur antérieur
j'aurai pullulé
tu auras pullulé
il/elle aura pullulé
nous aurons pullulé
vous aurez pullulé
ils/elles auront pullulé
Passé composé
j'ai pullulé
tu as pullulé
il/elle a pullulé
nous avons pullulé
vous avez pullulé
ils/elles ont pullulé
Conditionnel passé
j'aurais pullulé
tu aurais pullulé
il/elle aurait pullulé
nous aurions pullulé
vous auriez pullulé
ils/elles auraient pullulé
Passé antérieur
j'eus pullulé
tu eus pullulé
il/elle eut pullulé
nous eûmes pullulé
vous eûtes pullulé
ils/elles eurent pullulé
Subjonctif passé
j'aie pullulé
tu aies pullulé
il/elle ait pullulé
nous ayons pullulé
vous ayez pullulé
ils/elles aient pullulé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse pullulé
tu eusses pullulé
il/elle eût pullulé
nous eussions pullulé
vous eussiez pullulé
ils/elles eussent pullulé

PULLULER

(pul-lu-lé) v. n.Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.
Multiplier en abondance et en peu de temps.
Les alouettes font leur nid Dans les blés quand ils sont en herbe, C'est-à-dire environ le temps Que tout aime et que tout pullule dans le monde [LA FONT., Fabl. IV, 22]
Déjà de tous côtés naît, pullule et fourmille Des insectes, des vers l'innombrable famille [DELILLE, Par. perdu, VII]
Le rat pullule beaucoup, le mulot pullule encore davantage [BUFF., Quadrup. t. II, p. 296]
Fig. Se dit des opinions, des écrits dangereux qui se répandent facilement et avec rapidité.
Je conviens que Socrate n'a songé qu'à relever les vices des philosophes de son temps ; mais je ne sais qu'en conclure sinon que, dès ce temps-là, les vices pullulaient avec les philosophes [J. J. ROUSS., Rép. au roi de Pol.]
L'ambition d'être chef de secte se fit entendre ; les hérésies pullulèrent de toutes parts [J. J. ROUSS., ib.]
Toutes les prohibitions.... n'empêchent pas les pamphlets les plus misérables de pulluler en aussi grande abondance que jamais [BACHAUMONT, Mém. secrets, t. XXXVI, p. 258]
L'hérésie de Pelagius commençait à pulluler [CH. ANCILLON, Mél. de litt. t. I, p. 311, dans POUGENS]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Metaux n'ont vie nullement, Ne nourreture aucunement, Pour pululer et augmenter [, Nat. à l'alch. err. 104]
  • XVIe s.
    Parquoy s'ensuyt qu'en toute clarité Son nom reluyt et sa vertu pullule [s'accroît, grandit] [J. MAROT, V, 296]
    Icy mille forfaicts pullulent à foison [DU BELLAY, VI, 33, verso.]
    Il se pleind que de son temps pullule une doctrine qui contient les anciennes heresies [SLEIDAN, p. 27]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. pullulare, de pullulus, rejeton et aussi petit enfant, diminutif de pullus (voy. POULE, POULET).

pulluler

PULLULER. v. intr. Se multiplier abondamment, en peu de temps. Les chenilles ont beaucoup pullulé cette année. Le chiendent pullule.

Il se dit figurément des Opinions, des écrits qui se répandent rapidement, qui abondent. En peu de temps, les écrits séditieux pullulèrent. Les mauvais romans, les mauvaises comédies pullulent.

pulluler

Pulluler et bourgeonner, Pullulare.

pulluler


PULLULER, v. n. [Pullulé: on prononce les deux l; 2e é fer.] Multiplier en abondance et en peu de tems: il se dit au propre, des plantes et des insectes; et au fig. des erreurs et des opinions dangereuses et pernicieuses. "Le chiendent pullule beaucoup. "Les chenilles ont horriblement pullulé cette année. "Cette hérésie pullula en peu de tems. "Ces pernicieuses semences de révoltes, qui pullulent parmi nous, cachées sous l'envelope sacrée de la liberté. L' Abé Royou.

Synonymes et Contraires

pulluler

verbe pulluler
Traductions

pulluler

השריץ (הפעיל), רחש (פ'), שרץ (פ'), שָׁרַץ

pulluler

pullulare

pulluler

[pylyle] vi
[insectes, rats, lapins] → to proliferate
[personnes] → to swarm
une île privée des Caraïbes où pullulent les milliardaires du showbiz → a private Caribbean island swarming with showbiz billionaires
[choses, erreurs] → to abound