puni, ie

PUNI, IE

(pu-ni, nie) part. passé de punir
Qui a reçu une punition.
Mabomet III.... commença son règne par faire étrangler.... on murmura à peine ; il n'y a que les faibles de punis [VOLT., Mœurs, 191]
Fig. Le voilà bien puni, se dit de quelqu'un mortifié de n'avoir point obtenu ce qu'il prétendait. Fig. Vous êtes plus puni que moi, vous éprouvez une peine plus vive que moi.
Adieu, madame, vous êtes plus punie que moi ; vous m'aimez et je pars [BOISSY, Français à Lond. SC. 24]
Fig. Être puni par où l'on a péché, éprouver du dommage, de la peine, par suite des choses mêmes où l'on a cherché avantage ou plaisir.