pupille

1. pupille

[ pypij] n. [ lat. pupillus, mineur, de pupus, petit garçon ]
Orphelin mineur ou incapable majeur placé en tutelle.
Pupille de la nation,
orphelin de guerre bénéficiant d'une tutelle particulière de l'État.
Pupille de l'État,
dont la tutelle est déférée à l'État (pour les enfants, on disait pupille de l'Assistance publique).

2. pupille

[ pypij] n.f. [ lat. pupilla, mineure, de pupa, petite fille ]
Orifice au centre de l'iris de l'œil prunelle

PUPILLE1

(pu-pi-l') s. m. et f.
Mineur et orphelin de père et de mère ou de l'un des deux seulement, qui est sous la conduite d'un tuteur. Un pupille. Une pupille.
Jugez pour le pauvre et pour le pupille ; justifiez le faible et le pauvre [BOSSUET, Polit. VIII, I, 1]
Oh ! que ta main par là va sauver de pupilles ! [BOILEAU, Épître I]
Cette personne est... la pupille de votre tuteur [BEAUMARCH., le Barb. II, 2]
Les rois voisins, qui en naissant avaient trouvé Louis déjà vieilli sur le trône, se fussent regardés comme les enfants et les pupilles d'un si grand roi [MASS., Or. fun. Louis le Grand.]
Il se dit quelquefois d'un enfant par rapport à son gouverneur.
Le père et la mère donnèrent un gouverneur au jeune marquis ; ce gouverneur, qui était un homme du bel air et qui ne savait rien, ne put rien enseigner à son pupille [VOLT., Jeannot.]
Pupilles de la garde, corps d'enfants ou de jeunes gens qui était attaché à la garde de Napoléon Ier.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Hennequin qui estoit et est desaagez, orphenes, pupilles et menres [moindre] d'ans [DU CANGE, aagiatus.]
  • XVe s.
    Jehan Lommes aagié de vingt ans ou environ, pupille de pere et de mere, et sans gouvernement d'autre gent [ID., pupillarietas.]
    Regnault de Laval escolier et l'un des pupilles [pensionnaires] du dit Cordier [ID., ib.]
  • XVIe s.
    Prescription de dix, vingt, ni de trente ans ne court contre les pupils, ni en effet contre les mineurs, en estant relevés tout aussitost qu'ils le requierent [LOYSEL, 718]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. pupilli ; espagn. pupilo ; ital. pupillo ; du lat. pupillus, diminutif de pupus, petit garçon (voy. POUPÉE).

PUPILLE2

(pu-pi-l') s. f.
Terme d'anatomie. Ouverture que la membrane iris présente dans son milieu, et par laquelle passent les rayons lumineux pour arriver au cristallin.
La pupille des oiseaux de nuit reste toujours ronde en se rétrécissant concentriquement, au lieu que celle des chats devient perpendiculairement étroite et longue [BUFF., Ois. t. II, p. 118]
La pupille, pouvant se dilater ou se rétrécir, nous sert à mesurer la quantité de lumière dont nous avons besoin suivant le plus ou moins de sensibilité de nos yeux et suivant les circonstances [BRISSON, Traité de phys. t. II, p. 430]
Terme de chirurgie. Pupille artificielle, ouverture que l'on pratique dans l'iris pour suppléer à la pupille naturelle, lorsque celle-ci manque ou qu'elle a été effacée ou oblitérée.

REMARQUE

  • Pupille est le nom scientifique ; prunelle est le nom vulgaire.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Il [les cils] adrecent les especes et les formes des choses visibles à la pupille [H. DE MONDEVILLE, f° 16]
  • XVIe s.
    En fermant un œil, on voit la pupille de l'autre s'eslargir et remplir [PARÉ, IV, 6]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. pupilla ; espagn. pupila ; ital. pupilla ; du lat. pupilla, la pupille, proprement petite fille, diminutif, comme pupillus, de pupus (voy. POUPÉE). Les Grecs nommaient semblablement la pupille , une jeune fille.

pupille

PUPILLE. n. des deux genres. Personne mineure qui a perdu son père et sa mère, ou l'un des deux, et qui est sous l'autorité d'un tuteur. Il faut qu'un tuteur ait soin de la personne et des biens de son pupille. Il a grand soin des intérêts de sa pupille.

Pupille de la Nation, Orphelin ayant perdu son père, sa mère ou son soutien de famille par suite de la guerre de 1914 et qui a été l'objet d'une sorte d'adoption de la part de la Nation.

pupille

PUPILLE. n. f. T. d'Anatomie. Prunelle, ouverture de l'iris de l'oeil. Avoir la pupille très dilatée.

pupille

Un Pupille, ou mineur, Pupillus.

Une fille pupille, Pupilla.

Appartenant à un pupille, Pupillaris.

Traductions

pupille

pupil, eyeball, orphanאישון (ז), בבה (נ), בבת עין (נ), בָּבָהpupil, pleegkind, pupil [oog]adoptulo, pupilo瞳孔Pupille, Schülerpupilla, pupillo, pupilleإِنْسَانُ العَيْنpanenkapupilκόρη ματιούalumno, pupilaoppilaszjenica瞳孔눈동자elevuczeńpupilaзрачокelevช่องตาดำöğrenciđồng tử (pypij)
nom féminin
centre noir de l'œil

pupille

[pypij]
nf (ANATOMIE)pupil
nm/f (= enfant) → ward
pupille de l'État → child in care
pupille de la Nation → war orphan