purpurin, ine

PURPURIN, INE

(pur-pu-rin, ri-n') adj.
Qui approche de la couleur de pourpre.
Il [le phénix] recevait d'elle des biscuits et des pistaches qu'il prenait de sa patte purpurine et argentée, et qu'il portait à son bec avec des grâces inexprimables [VOLT., Princ. de Babyl. I]
Elle cueille la grappe, ou blanche ou purpurine [A. CHÉN., Élég. x]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Li safirs est auques porprins, Auques oscurs, et si est fins [, Partonop. v. 1021]
    Reube porprine vestue [il] ot [, Fl. et Blanch. 439]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. purpurinus, de purpura, pourpre.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • PURPURIN. - HIST. Ajoutez :
  • XVIe s.
    La marguerite et purpurine et blanche [J. PELLETIER DU MANS, la Savoye (1572), p. 256, Chambéry, 1856]