pyrrhique

(Mot repris de pyrrhiques)

PYRRHIQUE1

(pi-rri-k') s. f.
Terme d'antiquité. Sorte de danse qui se faisait les armes à la main.
Ne soyez pas assez imbécilles pour croire que votre jardin sera grêlé, si vous avez manqué de danser la pyrrhique ou la cordace [VOLT., Dict. phil. Superstition.]
Familièrement et par plaisanterie.
Les hommes semblent tous occupés à présent à se détruire.... tout est en guerre ; on croit que la France dansera aussi dans cette vilaine pyrrhique [VOLT., Lett. au pr. roy. de Pr. sept. 1739]

ÉTYMOLOGIE

  • Terme grec dont on attribue l'invention à Pyrrhus le fils d'Achille ; mais, Pyrrhus ou Pyrrhicus étant des personnages mythologiques, il faut chercher l'étymologie ailleurs : d'après Curtius, ce terme est la danse aux flambeaux, avec des torches, du grec, feu.

PYRRHIQUE2

(pi-rri-k') s. m.
Terme de métrique ancienne. Se dit d'un pied composé de deux brèves, et de vers dont la plupart des pieds sont des pyrrhiques.

ÉTYMOLOGIE

  • Terme grec (voy. PYRRHIQUE 1).

pyrrhique

PYRRHIQUE. n. f. Danse guerrière dont on attribuait l'invention à Pyrrhus, fils d'Achille.

pyrrhique

PYRRHIQUE. n. m. T. de Métrique ancienne. Pied composé de deux brèves.