pyrrhonisme

PYRRHONISME

(pi-rro-ni-sm') s. m.
Doctrine de Pyrrhon, qui, entre les dogmatiques qui prétendaient qu'il y a une vérité absolue, et les sophistes qui le niaient, voulait que le philosophe s'abstint.
Nous avons une impuissance de prouver invincible à tout le dogmatisme ; nous avons une idée de la vérité invincible à tout le pyrrhonisme [PASC., Pens. VIII, 9, éd. HAVET.]
Le pyrrhonisme est le vrai ; car, après tout, les hommes, avant Jésus-Christ, ne savaient où ils étaient, ni s'ils étaient grands ou petits [ID., ib. XXIV, 1]
Les discours d'humilité sont matière d'orgueil aux gens glorieux.... ainsi ceux du pyrrhonisme sont matière d'affirmation aux affirmatifs ; peu parlent de l'humilité humblement.... peu, du pyrrhonisme en doutant [ID., ib. VI, 17]
L'art de disputer sur toutes choses, sans prendre jamais d'autre parti que de suspendre son jugement, s'appelle pyrrhonisme [ROLLIN, Hist. anc. XXVI, 1re part. III, II, 3]
On connaissait son esprit [de Bayle], ses talents, sa dialectique ; on connut alors l'immensité de son érudition, et son penchant décidé au pyrrhonisme [DIDER., Opin. des anc. philos. (phil. pyrrhonienne).]
Par extension, habitude ou affectation de douter de tout.
Il faut se précipiter dans un monstrueux pyrrhonisme, traiter les peuples et les historiens de stupides, et brûler les annales, ou convenir de ce fait [DIDER., Pensées philos. n° 47]
Le pyrrhonisme historique, le pyrrhonisme de l'histoire, abus de la critique qui attaque la certitude des faits bien établis ; et aussi doutes sur les faits généralement admis, mais qui n'ont pas encore été soumis à la critique.
Il s'est trouvé des hommes d'une science profonde qui ont poussé le pyrrhonisme de l'histoire jusqu'à douter.... [VOLT., Mœurs, introd. Moïse.]

ÉTYMOLOGIE

  • Pyrrhon, philosophe grec, né à Elis, dans le IVe siècle avant l'ère chrétienne.

pyrrhonisme

PYRRHONISME. n. m. Doctrine de Pyrrhon et de ses disciples.

Il signifie, par extension, Habitude ou affectation de douter de tout. Pyrrhonisme historique. Pyrrhonisme en matière de religion.